Accueil Khaled Tebourbi (Page 18)

Khaled Tebourbi

Equipe Rédaction, La Presse de Tunisie

Articles par Khaled Tebourbi

Fil d’actualité: une journée particulière

extrémisme

Ciblés par le terrorisme islamiste,nous le sommes à coup sûr. Sept ans, maintenant,que par « monts et vallées » les milices obscurantistes d’«El Qaïda» puis de «Daech » s’attaquent à notre pays. Nous pleurons nos martyrs, nous perdons nos touristes et nos investisseurs étrangers, mais des années, aussi, que notre armée et notre police font face au danger, font subir à l’ennemi des …

Contrepoint : « Carthage »… la moindre des humilités

Par Khaled TEBOURBI Peu d’informations sur la participation des chanteurs tunisiens cet été à « Carthage ». Trois petites « fuites » (Adnane Chaouachi, Ghalia Ben Amor, Olfa Ben Romdhane), et encore, la programmation locale, on le sait d’expérience, change souvent « d’avis » en dernier lieu. Le sujet importe en tout cas. Crée toujours débat. Ces dernières années, les choses se compliquent même. On ne …

Arts et medias: «Promo»…. «auto-promo»…

La vraie mutation vécue par les arts et la culture se situe dans les années 1970-1980. C’était la montée des multinationales du spectacle en Amérique d’abord, puis à travers tout l’Occident. Un véritable raz de marée, on s’en souvient. L’activité artistique se résumait alors à ce qu’elle représentait depuis deux à trois siècles déjà : à l’œuvre des créateurs, aux défis …

contrepoint : L’innocence en moins…

Pour l’heure, évidemment, la politique supplante tout. Jusqu’aux Arts et à la Culture en cette veille d’été festivalier. Il y a, d’abord, l’amendement de la loi électorale. Un «dossier». Un «tollé». Et un processus démocratique, la date même des élections, qui se retrouvent, peut-être, sous menace. Il y a, encore, la mort subite de Morsi. Qui réveille, sans doute, de …

Politique… loisirs: L’ été sera chaud

A   l’amorce de l’ été. De la belle saison. La saison des festivals comme le veut l’usage voilà plus de cinquante ans maintenant. L’été 2019 sera pourtant tout autre.. Les Tunisiens savent pourquoi. Ils savent que les 4 ,5 mois qui viennent seront ceux d’une campagne électorale où les « enjeux » compteront  bien davantage que les «  jeux ». Chapitre festival, on pense, évidemment, …

Contrepoint : Festivals : la référence argent

  Par Khaled TEBOURBI Des «indiscrétions» et des «fuites», à la mi-juin, à propos de «Carthage» et des festivals d’été : rien de spécial, c’est coutume, désormais. Dans le giron des organisateurs, on sussure même que c’est fait à dessein. A deux, trois petites semaines du coup d’envoi, on teste comme des «ballons d’essai», on glisse des infos sur les …

Le plus: Une «guerre» et c’est tout…

Tour à tour surpris,puis décontenancés,puis choqués,au final, irrémédiablement déçus par tout ce qui s’est tramé,et qui se trame encore, à l’occasion de cette finale 2019 de la Ligue africaine des clubs champions. Surpris,d’abord,par la nature du «conflit». D’habitude, c’est un but refusé ou un penalty non siffléplus communément «un arbitrage contesté», qui interfère dans le déroulement des rencontres,qui suscite des commentaires …

Fil d’actualité: Ramadan, le bilan…

«Faire les comptes» : c’est notre dernier «acte» du Ramadan. Notre ultime commentaire. Nous escomptons beaucoup du mois saint. Nous nous «mobilisons pour». Rien de plus normal que de faire des comptes, de dresser un «bilan», à la fin. Les attentes cette année ? Les mêmes que toujours. Les années fuient, le monde change, rien ne bouge dans le Ramadan …

Pauvreté, mendicité , charité: a quand le réveil …. ?

Une foule d’«affaires» en cette fin de Ramadan. L’importance et la gravité dépendent, bien sûr, des personnes. Certaines, néanmoins, «impliquent» tout le monde. L’intérêt et les conséquences sont absolus. Le caritatif, par exemple. Spécialement cette année, année de crise, année de campagne électorale, année d’ élections. Deux constantes ici: Une : le caritatif « éclot » en même temps que le spectacle de la pauvreté et …

Contrepoint : Le procès ranimé

  Par Khaled TEBOURBI Ce qui gène dans le procès Ben Youssef ce n’est pas qu’il y ait procès aujourd’hui. Soixante ans après. En 61, Il y eut bien meurtre «sur commande», et le pouvoir bourguibien, en observant et en imposant le silence, l’avait en quelque sorte reconnu. Il y eut, aussi, en 2011, une révolution, puis l’élection d’une constituante …

1...17181920Page 18 De 20