Accueil Neila GHARBI

Neila GHARBI

Articles par Neila GHARBI

Télévision : Le grand bazar de la charité

La télévision a le pouvoir d’agir sur la réalité, de modifier la vie de certains téléspectateurs, de changer leur avis. Par exemple, depuis quelques années, les émissions de télé-crochet des frères Chebbi, Ala à El Hiwar Ettounsi avec «Maâ Ala» et Abderrazek à Attessia avec «Andi ma Nqoulek», se penchent sur la vie de certains souffrant de problèmes personnels avec …

Libre propos : Les festivals : quelle alternative ?

 Par Neila Gharbi Il existe 350 festivals ou peut-être plus en Tunisie. Leurs fonctions sont-elles culturelles ou de simples divertissements ? Tout d’abord, il faut souligner que la plupart des festivals d’été sont des festivals de musique. Sous-couvert de vouloir cultiver le peuple, les festivals sont des ressources financières non négligeables pour les artistes et autres professionnels de la culture. Mais …

Vision plus: Le documentaire, ce mal-aimé

La majorité de nos chaînes de télévision, publiques et privées, ne font pas cas du documentaire et ne le diffusent pas. Si ce dernier ne bénéficie d’aucune visibilité, c’est que, selon les décideurs de la programmation de ces chaînes, il ne génère pas d’audience. Certes, les spectateurs zappent dès qu’ils voient l’image d’un paysage ou d’un artisan penché sur son …

Libres Propos : Sortir de l’ornière

 Par Neila Gharbi La 2e édition du Festival du cinéma tunisien (10-15 juin 2019) comprenait deux sections : la section du film de fiction, long et court, et la section du film documentaire, long et court. Nous nous intéresserons ici au documentaire, un genre souvent négligé et peu considéré par certains professionnels du fait qu’il n’est pas vendable. Or, le documentaire, …

Tendance : le théâtre romain de Carthage en mode fashion

Organisée en partenariat avec le Goethe-Institut, le collectif Stifung Freizeit, les étudiants de l’Ecole nationale d’architecture et d’urbanisme (Enau) et de l’Ecole supérieure des sciences et technologies du design (Essted), la Fashion week a été un moment exceptionnel pour les jeunes stylistes et designers de la mode. Elle leur a permis d’exposer leur nouvelle production vestimentaire et d’échanger leurs points …

Vision plus: « El Maestro » et « Nouba » : la musique manque le moins

Comme leur titre l’indique, la musique est un personnage principal  d’« El Maestro » de Lassaâd Oueslati, feuilleton de 20 épisodes, diffusé sur la chaîne publique Watania 1, et « Nouba » d’Abdelhamid Bouchnak sur Nessma TV. Ce qui constitue une première dans les fictions télévisées ramadanesques. Paradoxalement, c’est la musique qui manquait le moins dans ces feuilletons. On s’attendait à des compositions originales …

Vision plus: «Awled Moufida»  et «Chouereb», la saison de trop ?

La production de feuilletons ou de séries reste occasionnelle. Si ce n’est le mois de Ramadan, le genre n’existerait sans doute pas sur nos petits écrans. Autrefois, avant l’avènement des chaînes privées, la télévision nationale, qui surfait seule sur la vague de l’audiovisuel, offrait deux feuilletons. Ils étaient diffusés, l’un au cours de la première quinzaine de Ramadan et l’autre …

Libre propos : Quelle langue arabe ?

Les Tunisiens utilisent trois langues : l’arabe dialectal, l’arabe littéraire et le français. Depuis au moins une décennie, notamment avec la multiplication des radios et des chaînes de télévision privées, on mélange les trois langues. Une phrase peut être composée des trois langues. Certains, les enseignants de langues particulièrement et d’éducation religieuse voient d’un mauvais œil cette fusion et tiennent …

« Macha3ir »: nos sentiments les meilleurs

Les feuilletons tunisiens dans leur format actuel vont bientôt changer. « Macha3ir », le feuilleton du germano-turc Muhammet Gök avec un casting composé d’acteurs tunisiens et algériens, a créé la surprise. En effet, personne ne s’attendait à ce que ce feuilleton atteint des taux d’audience spectaculaires. Diffusé sur quatre chaînes à la fois : Carthage+, El Hiwar Ettounsi, Ennahar (Algérie) et El Wassat …

libre propos : A chacun sa Nouba

 Par Neila GHARBI Depuis le début du mois de Ramadan, une polémique stérile tourne autour de la Nouba. C’est le feuilleton portant le titre de Nouba,diffusé sur la chaîne privée Nessma TV qui a créé cette controverse. Abdelhamid Bouchnak, le réalisateur de la série, a accordé la paternité du méga spectacle « Nouba », dont il s’est inspiré pour le scénario de …

12Page 1 De 2

Editorial

Tunis
23°
ciel dégagé
humidité: 69%
vent: 2m/s ONO
MAX 25 • MIN 23
35°
Jeu
33°
Ven
36°
Sam
36°
Dim

Nécrologie

L'édition papier