Le traitement médiatique de la pandémie de Covid-19 par les médias publics arabes et la nécessité de l’élaboration d’une stratégie médiatique commune pour faire face aux crises ont été au centre des débats.

La préparation des travaux de la 51e session du Conseil des ministres arabes de l’information de la Ligue arabe au Caire a été au centre de la rencontre au Caire, hier, entre M. Ahmed Rachid Khattabi, secrétaire général adjoint de la Ligue des Etats arabes, et M. Mofdi Mseddi, conseiller auprès du Chef du gouvernement chargé de la communication. Au cours de cette rencontre, les discussions ont porté sur le rôle important des médias arabes dans le soutien à la cause palestinienne et a débouché sur la formulation de propositions concrètes pour diversifier les supports médiatiques et faire entendre la voix de la Palestine dans toutes les langues du monde.

Il a également été question du traitement de la pandémie de Covid-19 par les médias publics arabes et de la nécessité de l’élaboration d’une stratégie médiatique commune pour faire face aux crises. En outre, la question du soutien pour  la nomination de la Libye comme capitale des médias arabes pour l’année 2022 a été évoquée.

Dans le même sillage, la formation des journalistes dans les pays arabes a été l’un des sujets les plus importants que M. Mseddi a abordé M. Khattabi. M. Mseddi a proposé à ce que le Centre africain de formation des journalistes en Tunisie soit retenu comme plateforme arabe de formation des journalistes. Il est à noter que la délégation qui accompagne M. Mseddi représentera la Tunisie aux travaux de la 13e session du Bureau exécutif du Conseil des ministres arabes de l’Information et à ceux de la 51e session des Conseils des ministres arabes de l’Information.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire