Depuis lundi, l’équipe est en stage bloqué à Tabarka. Loin des yeux, certes, mais près du cœur d’un public qui aura compris de lui-même, depuis une semaine déjà, l’importance de laisser les joueurs  concentrés sur leur sujet.

Les supporters l’auraient compris d’eux-mêmes. Ils ne sont pas venus aux entraînements la semaine dernière, histoire de laisser les joueurs concentrés sur leur sujet. Le public aura compris de lui-même l’impact négatif de l’euphorie qui a suivi la qualification devant les Algériens de Belouizdad. Cela n’a pas empêché le staff technique d’isoler ses joueurs à Tabarka pour un stage qui a débuté lundi et qui se poursuivra jusqu’à demain, date à laquele la délégation « sang et or » regagnera Tunis pour élire domicile à l’Hôtel du Parc où se poursuivra ce rassemblement bloqué jusqu’au jour du match. L’ultime séance d’entraînement en prévision de la demi-finale aller de la C1 africaine aura lieu après-demain à huis clos au Parc B.

Lundi, tous les joueurs étaient donc au rendez-vous, exception faite de Farouk Ben Mustapha, retenu en sélection nationale : « Le staff technique de l’EST a demandé au staff technique national de récupérer les quatre internationaux. Mais le sélectionneur national a demandé à garder Farouk Ben Mustapha car il ne pouvait se permettre de libérer deux gardiens en même temps. Nous nous sommes pliés à la demande du sélectionneur national. Par ailleurs, Mouïne Chaâbani a exprimé le souhait de disposer de tous les internationaux cette semaine, ce qui explique pourquoi Abdelkader Badrane n’est pas rentré au pays avec la délégation algérienne», nous a confié une source proche du club. Cela dit, dans la tête de Mouïne Chaâbani,  Moez Ben Chérifia demeure le premier gardien de l’équipe, même s’il avait émis le souhait de disposer de tous les internationaux cette semaine. Farouk Ben Mustapha n’étant pas prêt à récupérer pour aussitôt son rang de premier gardien.

Confiants, mais avertis

Conscients de l’importance du match de samedi, les joueurs affichent un sérieux et une détermination sans faille. Ils croient aussi en leur capacité à imposer leur volonté aux Cairotes. Toutefois, ils préparent l’explication de samedi en hommes avertis : « Personne ne conteste la valeur intrinsèque d’Al Ahly du Caire, un géant d’Afrique. Ce serait absurde, d’ailleurs. Depuis la semaine dernière, l’ambiance est studieuse et bon enfant à la fois. Nous connaissons la valeur de notre adversaire. La nôtre aussi. », nous a déclaré notre source quant à l’état d’esprit du groupe à trois jours du choc de samedi.

Confiants, mais avertis : voilà donc l’état d’esprit des « Sang et Or » ces jours-ci. Des joueurs plus décidés que jamais à réussir la manche aller de cette demi-finale afin de faciliter leur tâche en prévision de la manche retour au Caire. Pour ce faire, il faudra faire preuve de détermination au point d’imposer sa volonté à son hôte. Une chose est sûre, les « Sang et Or » doivent préserver leurs filets vierges à Radès et faire de leur mieux pour ponctuer cette manche aller par une victoire. La ligne d’attaque, Anis Badri et Hamdou El Houni en particulier, doit afficher la grande forme. Ces deux attaquants seront la clef de réussite, mais pas seulement. L’instinct de buteurs de Khalid, Khénissi et Ben Romdhane entre autres sera déterminant.

Bref, la mission de Mouïne Chaâbani et ses joueurs ne sera pas de tout repos en prévision de cette demi-finale aller lors de laquelle la pression pèsera beaucoup plus sur leurs épaules.

Les joueurs d’Al-Ahly négatifs au covid-19

Le club d’Al Ahly a annoncé sur sa page officielle Facebook que les tests au covid-19 se sont révélés négatifs pour tous ses joueurs. La délégation cairote est arrivée hier à Tunis, avec à sa tête, Mahmoud Al-Khatib.

Gomez et Néant au sifflet

Pour rappel, le Sud-Africain Victor Gomez officiera la demi-finale, ce samedi à 17h00 à l’Olympique de Radès. La demi-finale retour sera dirigée par l’arbitre camerounais, Alioum Néant. Al Ahly accueillera l’EST au Stade d’Al Salam du Caire.

Photo site officiel EST
Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire