Samedi, dans une gare de la banlieue sud, un train démarre en direction d’Hammam-Lif. A peine quelques mètres parcourus, le train s’arrête pour prendre un jeune, sans billet et entré illégalement à la gare. Redémarrage et arrêt de nouveau pour embarquer un deuxième jeune, dans la même situation que le premier. Il est à signaler que les deux passagers (sans billets) sont montés dans la cabine de pilotage avec le conducteur, ce qui est formellement interdit. Il est inutile de faire d’autres réflexions.

Ce serait prêcher dans le désert.

T.B.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Un commentaire

  1. Sixtus

    21/06/2021 à 20:35

    Essayez de faire cela en Europe, la minute d’arrêt d’un train est facturée très très cher. Cela sans compter les dangers encourus.

    Répondre

Laisser un commentaire