Faute de concurrence, Mourad Mestiri succédera à lui-même…

Fin du feuilleton : le haut comité indépendant des élections a tranché avant-hier soir dans la sélection des listes ayant présenté leur candidature aux élections de la Fthb prévues le 9 juillet. Ledit haut comité, dont la nomination a été avalisée par les représentants des clubs lors de l’AGO de la fédération tenue au mois de juillet dernier à Monastir, après avoir statué sur tous les dossiers, n’a finalement retenu que la liste de Mourad Mestiri, alors que celle de Karim Helali a été rejetée, parce que déposée après le délai du 19 février. Quant à la liste de Hédi Chennaoui, également en course, elle s’est volontairement désistée depuis samedi.

Cavalier seul 

De ce fait, Mourad Mestiri, l’actuel patron de la fédération, succédera à lui-même. Certes, on aurait bien aimé voir en lice deux, trois, voire quatre listes afin de générer une franche concurrence et une meilleure crédibilité du scrutin. Mais, que voulez-vous, on ne badine pas avec la loi, et ceux qui ont perdu cette fois-ci n’ont qu’à s’en prendre à eux-mêmes pour avoir lamentablement raté le coche! La sagesse et les nobles vertus du sport exigent qu’on se plie aux verdicts, si douloureux soient-ils, et qu’on accepte humblement la défaite, si amère soit-elle.

Ainsi, Mourad Mestiri est assuré d’un second mandat consécutif à la tête d’une fédération qu’il avait continuellement servie, dans différents postes, tout au long des deux dernières décennies.

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohsen ZRIBI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire