Le bureau de la représentation commerciale de l’ambassade d’Egypte à Tunis a déclaré, vendredi, que l’importation de pommes de terre en provenance d’Egypte, avait été effectuée après avoir soumis le site de production, les opérations d’expédition, de chargement et de transport, à une inspection, « preuve ultime de sa qualité », alors que des responsables des organisations agricoles en Tunisie continuent de remettre en cause la qualité de la marchandise en question.
Dans un communiqué rendu public vendredi, le bureau de la représentation commerciale de l’ambassade d’Egypte a indiqué que « le directeur de l’Office du Commerce de la Tunisie (OCT), Ilyes Ben Amer, a indiqué qu’un comité conjoint de l’OCT (ministère du commerce) et du ministère de l’agriculture, avait rendu visite à l’entreprise exportatrice « Agro-Alex Group » afin d’effectuer le contrôle technique nécessaire, et avait confirmé l’intégrité du processus d’importation qui s’est déroulé conformément aux normes et aux dispositions juridiques en vigueur ».
« Les rumeurs qui circulent à propos de la qualité des pommes de terre importées par la Tunisie en provenance d’Egypte, n’ont aucun fondement », indique la même source.
Le communiqué fait savoir que « la valeur des échanges commerciales entre la Tunisie et l’Egypte en 2018, s’élèvent à environ 486 millions de dollars, avec une hausse de 20% par rapport à 2017 ».
Pour sa part, Chockri Rezgui, membre du bureau exécutif de l’Union Tunisienne de l’Agriculture et de la Pêche (UTAP) chargé des plantations et des légumes, a indiqué dans une déclaration à la TAP, que « les autorités tunisiennes détiennent des données, documents à l’appui, indiquant que les 5000 tonnes de pommes de terre importées d’Egypte ne répondent pas aux normes de qualité requises ».
L’UTAP ainsi que le Syndicat des Agriculteurs Tunisiens ont dernièrement mis en doute la qualité des pommes de terre égyptiennes, soulignant la disponibilité de la production locale et exigeant le retrait de la marchandise importées des circuits de distributions.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire