La pandémie du covid-19 a, certes, mis à nu les défaillances du système sanitaire mais elle a aussi permis de se rendre compte de l’importance de non seulement accélérer la numérisation des services et des prestations au profit des citoyens mais également de développer l’usage des moyens de transport propre à l’instar des vélos. Utiliser comme moyen de transport un vélo pour se déplacer permettrait non seulement de réduire le contact avec autrui mais également de faire du sport tout en préservant l’environnement. Or, il existe très peu de pistes cyclables dans les zones urbaines du Grand-Tunis. Il serait temps de penser à aménager des pistes à proximité des parcours de santé, à titre d’exemple, pour permettre aux amoureux du vélo de pratiquer ce sport en toute sécurité.

Charger plus d'articles
Charger plus par Imen Haouari
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire