Ouf, maintenant vous avez résolu votre problème. Enfin, c’est ce que croyez, car si le litige est partagé par deux administrations, vous n’êtes pas sorti de l’auberge. Car, entre les deux, il n’y a justement pas de coordination. Chacun travaille à sa manière et chacun a raison et y tient mordicus. Et commence alors le parcours du combattant et une guerre des nerfs qui, si vous n’y faites pas attention, vous mènera tout droit à une dépression et même à l’hôpital psychiatrique. Alors, messieurs les responsables, facilitez-nous les choses. Ce sera aussi bien pour vous que pour nous. Laissez-nous des forces pour combattre les aléas de la vie et, entre autres, le coronavirus qu’on aurait pu vaincre si on n’avait pas à mener des combats quotidiens simples mais que vous nous compliquez par cynisme ou par je m’en-foutisme, peu importe.

T.B.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire