La campagne de transformation des tomates a démarré le 20 juin dernier avec un stock de l’ordre de 45 mille tonnes.

M. Mohamed Bousaïd, ministre de l’Industrie, de l’Energie et des Mines par intérim, s’est réuni, mardi 13 juillet, au siège de son département avec les cadres supérieurs des services spécialisés relevant des services de l’industrie et du commerce ainsi que  du Groupement des industries de conserves alimentaires, et ce, pour assurer le suivi  de la cueillette des tomates saisonnières destinées à la transformation pour l’année en cours. Le ministre a souligné, à cette occasion, la nécessité de prendre les dispositions nécessaires en vue de réussir la campagne de transformation des tomates saisonnières en préservant l’environnement. L’orateur a recommandé d’assurer plus de coordination entre les différentes parties intervenantes dans la filière des tomates dont les ministères, organisations et structures professionnelles en favorisant le travail se basant sur l’approche participative. Le but est de développer cette filière en mettant en œuvre certains mécanismes pour trouver des solutions à certaines difficultés liées à ladite filière.

Travail à plein régime

A noter que les superficies consacrées à la culture des tomates saisonnières au cours de 2021 sont estimées à 17.000 ha contre 16.500 au cours de l’année dernière. La campagne de transformation des tomates a démarré le 20 juin dernier avec un stock de l’ordre de 45.000 t. Dans le but d’absorber l’abondance de la production et diminuer la pression sur les producteurs, près de 22 usines ont commencé l’opération de transformation de façon précoce et avec une capacité maximale. Les quantités acceptées depuis le mois de juillet ont connu un rythme ascendant pour atteindre le 11 juillet courant près de 389.000t, enregistrant ainsi le niveau le plus élevé en rapport aux campagnes précédentes.

Il est prévu, cependant, que la campagne actuelle de transformation soit clôturée avec la transformation de quantités oscillant entre 800.000 et 850.000 t de tomates. Les quantités transformées permettront la production de près de 130.000 t de concentré de tomate. Compte tenu du stock restant au niveau des usines et les prévisions de production, il est attendu que les quantités disponibles à la fin du mois d’août 2021 soient de près de 160.000 t  de concentré de tomate.

Charger plus d'articles
Charger plus par Chokri GHARBI
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire