On y  a assisté  à des représentations théâtrales, des défilés de mode et  des spectacles de musique relevant, pour la plupart, de notre patrimoine régional — notamment du malouf —, on y a vu des expositions d’ arts plastiques, on y a goûté à l’ art culinaire… Bref, on y a découvert plein de spécificités de bon nombre de communes du gouvernorat. Et  Il n’y a pas eu que les villes de Bizerte, Menzel Bourguiba ou Mateur qui ont égayé les nuits ramadanesques de leurs habitants. Il en est une autre qui a fait un retour gagnant après une absence de plus de 20 ans, selon une source locale officielle.
Il s’agit d’El Alia dont la foire, qui a débuté le 16e jour de Ramadan et qui se poursuit jusqu’à l’Aïd, a connu un franc succès  d’après les organisateurs. Elle a lieu au souk municipal attirant, à l’occasion, habitants et visiteurs pour s’approvisionner en besoins qu’exige la Fête de l‘Aid El Fitr : jouets, tenues vestimentaires, accessoires et bien d’autres effets pour la bonne cause ! Le tout au milieu d’une animation harmonieuse avec le mois saint et nos coutumes musulmanes, assurée  par des troupes de Soulamiya et autres arts populaires. En tout, ce sont 45 exposants qui ont garni, de belle manière, les lieux, toujours suivant notre source. Une autre localité, Utique, connue pour la beauté de son site touristique, n’était pas en reste.
Elle a «ouvert», il y a à peine quelques jours, la 2e édition de son festival «Layali Ramadan» par un spectacle musical qui a drainé  personnalités politiques et habitants, signé Samia Hathroubi. C’est qu’on ne s’est pas ennuyé du tout,  particulièrement dans la deuxième moitié de Ramadan qui rime avec veillées nocturnes !

Charger plus d'articles
Charger plus par Bechir SIFAOUI
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire