L’avenir  des Cabistes devient incertain à cause d’une situation matérielle de plus en plus difficile …

Le club nordiste est-il en train de mourir à petit feu ? Tous les indices le confirment jour après jour. En réalité, ce n’est une surprise pour personne dans l’entourage proche du CAB. Tout le monde sait, du moins à Bizerte, que la descente aux enfers a débuté il y a deux saisons quand les sanctions  émanant  de la Fifa se sont enchaînées les unes après les autres pour des raisons diverses. Et à deux reprises, par miracle, les Cabistes ont sauvé leur place parmi l’élite. Deux avertissements de suite qui n’ont pas, apparemment,  servi de leçon au comité directeur. Cette fois- ci, les faits présagent un avenir incertain. En effet, le flou règne sur le plan administratif, puisque certains joueurs, particulièrement les étrangers, n’ont toujours pas rejoint leurs camarades en cette période de préparation d’avant- saison. Certains autres sont tout simplement des SDF selon une source proche du club. L’argument avancé, qui ne tient pas debout d’ailleurs,  par un ex- responsable, est qu’il y a des difficultés d’accéder à un logement disponible  pendant la saison estivale. Mais le pire n’est jamais moins sûr ! En effet, on n’a pas encore repris les entraînements à l’heure où nous mettions sous presse ces informations ! Les conditions de travail sont devenues davantage exécrables et l’ambiance est tendue, d’autant que les salaires « vieux» de quelques mois n’ont pas été versés comme promis.

Des démissions en cascade …

Même le plus généreux des responsables ne se hasarderait pas à s’engager dans un climat aussi délétère. Démis ou remercié, là n’est pas le problème. On a appris que le coach Mohamed Azaïez n’est plus entraîneur, Nabil Antar et  Hichem Allouche ne sont plus respectivement directeur sportif et trésorier général pour ne citer que ceux- là. Le président Abdessalam Saïdani a annoncé, dans sa page officielle, qu’il engagerait un nouvel entraîneur dans l’immédiat, un technicien susceptible de mettre le CAB sur les bons rails. L’on se demande comment peut- on réussir quand on est interdit de recrutement jusqu’à nouvel ordre ? On laissera le soin au nouveau staff technique de faire le tri nécessaire dans l’effectif «jaune et noir» qu’on qualifiera de  tout juste moyen pour ne pas être désagréable ! Les fans cabistes sont connaisseurs en football et ont fait remarquer maintes fois que le groupe a besoin d’être renforcé par des recrutements ciblés.  Et là on se rend compte rapidement que les moyens financiers ne le permettent pas. Seul Superman pourra nettoyer un pareil bourbier ! 

Charger plus d'articles
Charger plus par Bechir SIFAOUI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire