Elles ont apporté leur contribution  à l’Histoire de leur pays dans des domaines différents.

C’était, en fait, un challenge : après avoir réussi la superbe réédition des « Chahirat » de Hassen Hosni Abdelwaheb, le Crédif avait décidé de poursuivre la démarche du fin lettré, et d’essayer de la compléter. Le rêve étant d’éditer une encyclopédie des femmes tunisiennes à travers l’Histoire.

Le livre réédité de Hassen Hosni Abdelwaheb avait récemment fait l’objet d’une belle présentation, accompagnée d’une exposition d’illustrations d’artistes, d’un mapping, d’une version audio, et de divers événements largement médiatisés.

Un siècle après la parution de cet ouvrage, le trentième anniversaire du Crédif allait être l’occasion de poursuivre cette démarche et de donner à cet anniversaire l’exemple de la maturité d’une institution.

Ce fut donc un rêve institutionnel que les équipes du Crédif dirigées par Najla Allani, appuyées par un comité scientifique, soutenues par une batterie d’auteurs, encadrées par un jury multiforme, allaient réaliser. Car la gageure n’était guère aisée, et l’on avait un an pour la mener à bien.

Hassen Hosni Abdelwaheb s’était intéressé à l’époque islamique, et s’était arrêté à l’époque husseïnite. On allait remonter plus loin, et ne s’arrêter qu’hier.

101 femmes ayant toutes apporté leur contribution à l’Histoire de leur pays en un temps et en des domaines  différents allaient être présentées. Une soixantaine d’universitaires confirmés se sont attelés à la tâche difficile de sélectionner ces femmes, pionnières aujourd’hui disparues, connues ou quelquefois ignorées. Pour rationaliser l’approche, on a choisi cinq axes : la littérature et les arts, la civilisation et l’Histoire, les sciences sociales et juridiques, les sciences expérimentales et médicales et l’engagement et le militantisme politique. Et pour la classification, un ordre alphabétique le plus facile est à appréhender.

Cette encyclopédie constitue un magnifique corpus de références : artistes, journalistes, architectes, scientifiques, chercheuses, militantes, toutes se sont distinguées et méritent l’hommage qui leur est ainsi rendu.

Parue à l’occasion de la Fête de la femme, cette encyclopédie est relayée par un site web évolutif, sera traduite en français et en anglais, et surtout sera complétée au fur et à mesure.

Honneur aux femmes.

  • extrémisme

    L’extrémisme violent gagne du terrain

    Les objectifs tracés par ONU Femmes sont les suivants : mettre en action des programmes co…
Charger plus d'articles
Charger plus par Alya HAMZA
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire