Le suspense, quant à l’issue du vote pour le retour du CS Chebba parmi l’élite, ne sera pas de mise puisque la Fédération et les associations membres se sont mises d’accord pour entériner cette proposition et tourner une page sombre et inhabituelle de notre football.

Même si les feux seront braqués en début de soirée (18h00) sur le déroulement des travaux de l’assemblée générale ordinaire de la FTF convoquée dans un premier temps pour le 27 août puis reportée au 11 septembre avec ce point crucial inscrit à son ordre du jour qu’est la soumission pour vote de la proposition de retour du Croissant Sportif de Chebba à l’activité en ligue 1, le suspense, quant à l’issue de ce vote ne sera pas de mise puisque la Fédération et les associations membres se sont mises d’accord pour entériner cette proposition et tourner une page sombre et inhabituelle de notre football et en ouvrir une autre basée sur le sens des responsabilités et la nécessité de respect mutuel des statuts, règlements régissant les compétitions et  des recommandations et directives de la Fifa, de la CAF, de la FTF et des Lois du jeu «afin d’en prévenir toute violation et d’en assurer le respect strict et total». Une seule voix doit désormais planer et dominer, celle de la sagesse et un devoir d’humilité, de bon sens et de remise constante en question, voire de mea-culpa pour le seul bien de notre football que tous, fédération et clubs, doivent développer, améliorer et promouvoir dans le respect des règles qui s’imposent pour ne pas porter ni atteinte ni danger à son intérêt suprême.

Opération de vote en deux étapes

L’opération vote retour de Croissant Sportif Chebbien en Ligue 1 passera par deux étapes. La première est l’adoption de la sanction du 30 décembre 2020 qu’a prise le bureau fédéral qu’est «la suspension provisoire de ce club de la compétition pour la saison 2020/ 2021». La seconde est de soumettre à l’assemblée la proposition de lever cette sanction, de permettre le retour à l’activité du club en Ligue 1 à partir de la saison 2021/ 2022 et d’autoriser la Commission fédérale du football professionnel à homologuer tous les contrats qu’il a signés avec les joueurs et les membres du staff technique à partir du 1er juillet 2021. Cette mesure s’ajoute à la mesure de bonne foi décidée par la FTF d’annuler pratiquement toutes les amendes qui étaient sur la table de la Commission nationale d’appel en les renvoyant à la Ligue qui a pris ces sanctions  pour réexamen. Tous les clubs sont pratiquement prêts à aller dans la voie de l’apaisement, espérant que les dirigeants du club chebbien s’engagent eux aussi dans cette voie et que leur relation avec la FTF et tous ses organes juridictionnels soit basée sur le respect des règles déontologiques, des règlements en vigueur, des statuts et du code d’éthique afin de mieux défendre l’intérêt de leur club et ses multiples droits. L’essentiel c’est que l’on sortira grandi à la fin des travaux de cette assemblée, sans vainqueur ni vaincu, sans persister à incomber la faute à un camp et clamer la non-responsabilité de l’autre. Il faudra beaucoup de courage et d’humilité pour arriver à cet heureux épilogue d’une sombre et triste affaire. Une paix des braves. Une paix qui dure.

Hédi JENNY

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Charai Moncef

    12/09/2021 à 04:32

    Chebba de retour en L.1, JSK, ou ST, regagnerait sa place en L.1 également, Aux oubliettes, dictature sportive et matches ‘vendus’ de l’exercice écoulé par des équipes , dites ‘grandes’ ! Grandes par le fric, mais petites quant à l’éthique sportive ! Dand d’autres pays développés, ces équipes qui faussent le cours du jeu seraient rétrogradées, mais chez nous, c’est la loi du plus corrompu qui règne.

    Répondre

Laisser un commentaire