D’habitude, à pareille période, à l’approche de la rentrée scolaire, tout le monde : agents municipaux, associations humanitaires, ONG, scouts, mettent main dans la main pour collecter des dons et des fournitures scolaires à distribuer aux familles nécessiteuses et nettoyer devant les établissements scolaires pour les rendre plus accueillants. Cela va de soi. Mais ce n’est malheureusement pas le cas cette année.

les trois niveaux confondus, sont livrées à leur sort et entourées, extra-muros, de tas d’ordures en tous genres. Et puisqu’on sait bien que les deux conseils municipaux de Zarzis-Nord et Zarzis-Sud sont gelés depuis le 25 juillet, l’on se demande pourquoi les deux secrétaires généraux ne prennent pas les choses en main pour planifier des campagnes de propreté aux quatre coins de la ville. Ce sont toujours les deux personnes les plus influentes, une de chaque commune, qui font ce qu’elles veulent, au vu et au su de tout le monde. Et pour preuve, les images parues dans la page officielle de la commune. Les engins, tracteurs et tractopelles aménagent les pistes

agricoles, à Ziène, dans la campagne en ce moment ! Est-ce commode et raisonnable, à l’heure actuelle, à une semaine de la rentrée scolaire ? N’y a- t-il pas des priorités à respecter ? Les riverains des écoles ont beau réclamer et demander l’intervention de la commune. Mais l’on continue à faire la sourde oreille et à ne prêter aucune attention aux revendications des citoyens. Seule la partie ouest, et plus précisément de la route qui mène vers Médenine, bénéficie de l’attention des responsables. Ainsi, les efforts accomplis ne sont pas mauvais certes, mais loin d’être basés sur l’équité et le bon sens, selon la majorité des habitants.

A l’exception de quelques aides, sous forme de bons, livrées par «Secours populaire», fondée récemment par deux militantes résidentes en France.

Toujours dans le même ordre d’idées, les 80 institutions scolaires environ de Zarzis,

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Dhaou MAATOUG
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire