Il est parti sans prévenir en claquant la porte sur un coup de tête. Abderraouf Benguit a résilié unilatéralement son contrat avant d’exprimer des regrets. Trop tard, le mal était déjà fait.

Mercredi dernier, l’Espérance de Tunis a annoncé en fin d’après-midi le départ de son milieu algérien, Abderraouf Benguit. Le joueur, qui n’avait pas repris les entraînements après le stage de Djerba,  a claqué la porte sur un coup de tête et ne s’est pas présenté aux entraînements à la reprise au début de la semaine dernière. Le joueur a décidé de résilier unilatéralement son contrat et il l’a fait savoir au club mercredi dernier.

Une attitude inattendue qui a amené les dirigeants «sang et or» à répliquer fermement au comportement unilatéral et surprenant de leur joueur : «Devant le caractère illégal et abusif de cet acte surprenant, le club a décidé de saisir les instances compétentes pour défendre ses droits contre le joueur et contre tout club qui l’aurait incité à commettre son forfait», peut-on lire dans le communiqué publié mercredi dernier.  La menace de la direction de l’EST a fait son effet, puisque Ezzamalek s’est rétracté à entrer en contact avec le joueur, de crainte d’être sanctionné par la Fifa.

Plainte déposée auprès de la Fifa

Les dirigeants «sang et or» n’ont pas tardé à mettre leur menace à exécution. Samedi, la direction du club a annoncé officiellement que sa commission  juridique est en train de monter un dossier en vue de déposer une plainte auprès de la Fifa. «La commission juridique de l’Espérance Sportive de Tunis a entamé la procédure précontentieuse à l’encontre de Abderraouf Benguit, suite à sa décision de quitter l’équipe en violation criarde de ses obligations contractuelles et professionnelles. A cet égard, une mise en demeure lui a été signifiée hier par l’administration du club pour qu’il réintègre son lieu de travail, au plus tard dimanche 12 septembre 2021 (Ndlr : hier). A défaut, une plainte sera déposée contre lui auprès des instances compétentes pour rupture abusive et sans juste cause de son contrat de travail avec toutes les conséquences sportives et pécuniaires qui en découlent», peut-on lire dans le communiqué publié samedi par la direction de l’Espérance de Tunis.  Notons que les engagements financiers de l’EST envers le joueur ont été honorés. Une première partie des dus a été payée en juin dernier et une deuxième il y a quelques jours, bien que le joueur n’ait pas repris les entraînements à temps, sachant que Benguit n’est pas un cas isolé et que tous les joueurs ont reçu leurs émoluments en même temps. Les retards de payement concernent essentiellement la période de confinement durant laquelle la FTF a exhorté les clubs à réduire de 50% les salaires des entraîneurs et des joueurs pour alléger leurs dépenses.

Abderraouf Benguit se serait basé sur sa démarche sur un petit retard de quelques jours pour justifier son acte. Il se serait rendu compte de son erreur et aurait, selon des sources concordantes, présenté des excuses, exprimant son envie de revenir à de meilleurs sentiments. Trop tard aux yeux d’une grande frange de supporters qui considère désormais Abderraouf Benguit comme «Persona non grata» au Parc B.

Il aurait dû amener une offre

S’il désire autant quitter le club, Benguit aurait dû tout simplement amener une offre. Il aurait pu demander à la direction d’Ezzamalek de présenter une offre officielle à l’EST sachant que le joueur y est lié par un contrat qui court jusqu’au 30 juin 2023. Benguit, par moments, a joué régulièrement parvenant même à donner satisfaction, mais il lui est arrivé aussi de faire banquette. Il a eu quand même de beaux jours sous les couleurs «sang et or» et l’affaire qu’il vient de déclencher n’a pas sa raison d’être. Le milieu algérien, auteur de sorties très convaincantes en fin de saison, notamment au match retour contre le CR Belouizded, pouvait trouver preneur et quitter le Parc B par la grande porte, d’autant que l’AEK Athènes a exprimé de l’intérêt pour lui sans oublier Ezzamalek.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire