L’événement donne le coup d’envoi d’une série d’autres, organisés en amont du Sommet de la Francophonie qui se tiendra à Djerba les 20 et 21 novembre prochains.


Co-organisé par la Tunisie, la France, la Côte d’Ivoire, la République de Guinée, le Québec, la Confédération Suisse, la Fédération Wallonie-Bruxelles ainsi que l’Organisation internationale de la Francophonie, «Les états généraux du livre en langue française dans le monde» réunira, les 23 et 24 septembre 2021, à la Cité de la culture à  Tunis, auteurs, éditeurs, diffuseurs, distributeurs, libraires, acteurs du numérique, bibliothèques, associations ou syndicats professionnels, organismes ou associations soutenant le livre, institutionnels et professionnels, publics et privés. Ils seront entre 200 et 300 acteurs à débattre et traiter des problématiques du livre en langue française :  l’accès au livre et à la lecture pour tous les publics, le renforcement de la création, la diffusion et la circulation des livres, des œuvres et des auteurs de langue française. Mis en œuvre par l’Institut français en partenariat avec le ministère des Affaires culturelles tunisien, à l’initiative du Ministère de la culture français, «Les états généraux du livre en langue française dans le monde» donne le coup d’envoi d’une série d’événements, organisés en amont du Sommet de la Francophonie qui se tiendra à Djerba les 20 et 21 novembre prochains.

Les états généraux, qui portent une ambition à la fois politique, économique, culturelle et éducative, vise principalement, comme le notent ses organisateurs, à favoriser la diversité de la création intellectuelle et littéraire en langue française ; contribuer au développement d’un secteur éditorial francophone dynamique, équilibré, et basé sur la coopération et la réciprocité ; améliorer la circulation des livres, des œuvres et des auteurs de langue française et intégrer les opportunités liées au numérique. L’événement sera suivi par le Congrès mondial des écrivain(e)s de langue française qui réunira, les 25 et 26 septembre 2021 à Tunis, sous l’impulsion d’un comité littéraire initié par Michel Le Bris et coordonné par Leïla Slimani, des écrivains prestigieux de langue française des cinq continents.

Charger plus d'articles
Charger plus par Meysem MARROUKI
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire