Standard & Poor’s: La croissance tunisienne ne dépassera pas les 2,4% sur les cinq prochaines années

Selon l’agence de notation «Standard & Poor’s», la reprise sera lente pour la Tunisie, en dessous de la moyenne des pays de la région, avec seulement 3,8% cette année et 2,1% en moyenne au cours des trois prochaines années, selon le FMI, ce qui correspond à une moyenne de 2,4% sur cinq ans. C’est ce qu’a confirmé l’agence dans son dernier rapport sur les perspectives économiques de la région Mena. La croissance est d’autant plus ralentie par les bouleversements politiques des derniers mois, et le manque de clarté pour les prochaines étapes. Le secteur bancaire est particulièrement exposé et opère déjà dans un environnement fortement impacté par la crise sanitaire. L’affaiblissement des assises financières des banques et l’accroissement des risques économiques et politiques sont de nature à détériorer leur rentabilité, dans un environnement très concurrentiel et fragmenté, ce qui accentue la concurrence par les tarifs. Le niveau de provisionnement restera élevé avec l’exposition des établissements bancaires aux secteurs fortement touchés par la crise sanitaire, à l’image du tourisme et du commerce.

Iace Concilier le pouvoir d’achat des citoyens et la rentabilité économique du secteur des volailles

L’Institut arabe des chefs d’entreprises (Iace) recommande, lors d’une table ronde portant sur le secteur des volailles et faisant partie du cycle «90 minutes», organisé en partenariat avec l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (Utap), de concilier le pouvoir d’achat des citoyens et la rentabilité économique du secteur des volailles. Lors de cette rencontre, les différents intervenants ont été unanimes sur le fait de mettre en place un certain nombre de  réformes. Il s’agit en premier lieu de réserver le système des quotas tout en mettant en place des conditions qui le régissent. En second lieu, ils ont recommandé de trouver de nouvelles composantes pour les aliments des volailles. Autre suggestion faite, la mise en place d’une stratégie nationale pour l’exportation des produits des volailles, notamment les produits «halal» pour les communautés musulmanes à l’étranger. Les participants ont aussi préconisé d’œuvrer pour l’obtention de l’accréditation sanitaire européenne pour l’exportation des volailles et préparer un dossier financier pour le secteur, afin qu’il puisse bénéficier des avantages de la loi de la relance économique, et ce, en plus de l’organisation d’une journée nationale pour creuser la question autour de la relance du secteur. D’après eux, il est également important de créer une caisse spéciale pour la promotion du secteur et de signer un contrat PPP entre les professionnels du secteur et le gouvernement.

Carthage Cement Avis aux clients commerçants de gros et industriels

Suite à l’avis de la Chambre nationale des producteurs de ciment après sa réunion avec de hauts responsables des ministères du Commerce et de l’Industrie, Carthage Cement tient à informer ses clients commerçants de gros et industriels qu’il a été décidé de baisser les prix de gros du ciment à 150 DT le camion de 30 tonnes (5 dt hors taxe par tonne). Cette décision est entrée en vigueur depuis le lundi 13 septembre 2021 pour une durée de deux mois. Il est important de préciser que cette baisse exceptionnelle a été mise en place principalement au profit des consommateurs.

Charger plus d'articles
  • EXPRESS

    Tourisme: «Selectour» tient son 11e congrès en Tunisie «Selectour», premier réseau d’agenc…
  • Ils ont dit

    John Hamilton, PDG de « Panoro Energy ASA » « Avec le développement des programmes de fora…
  • Express

    «Lab’ess» — Appel à candidature 10 porteurs de projets à impact positif «Lab’ess» vient de…
Charger plus par Saoussen BOULEKBACHE
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire