Malgré son importante victoire au match aller, l’USBG doit aborder avec sérieux et abnégation la seconde manche pour être à l’abri de toute surprise désagréable.


Si le score du match aller était resté à 3-0 et s’il n y avait pas eu ce but surprise de l’AS Police en fin de rencontre pour être ramené à 3-1, les Benguerdanais qui ont pris, jeudi, le vol pour Niamey, seraient allés avec le billet de qualification pour le second tour éliminatoire quasiment dans la poche, et ce second  round aurait été une simple formalité. Ce n’est pas le cas maintenant avec ce but encaissé à domicile qui donnera des ailes à cette équipe nigérienne, même si elle est à court d’arguments dans les trois compartiments.  Il lui suffit d’un succès par 2 à 0 pour inverser la tendance et créer ce qui serait pour elle un exploit inespéré étant qu’elle aurait pu rentrer avec une lourde addition avec pas moins de 5 buts d’écart.

Tuer dans l’œuf tout espoir qui subsiste pour les locaux…

Ridha Jeddi est conscient qu’il faudra prendre toutes les précautions nécessaires pour ne pas se faire piéger et ne pas compromettre les chances d’aller loin dans cette compétition sur laquelle  ses hommes et lui misent tant après 5 saisons en Ligue 1. Le plus important est de ne pas prendre un but en première période et l’idéal est de marquer en premier pour tuer  tout espoir qui subsiste pour les locaux, jouer le reste de la partie sur du velours et pourquoi pas la terminer sur les chapeaux de roues. Son équipe en est capable avec les qualités qu’elle a montrées lors des 45 premières minutes avant d’accuser une baisse de régime, due à la fatigue et à un sentiment de suffisance compréhensible, mais qui a failli tout remettre en question. Elle est partie confiante, voire avec le vent en poupe et il n’y a pas le moindre doute pour qu’elle confirme ce visage new-look rassurant et arrache la qualification haut la main. Toutefois, tout sentiment d’euphorie serait démesuré car rien n’est encore joué. 

Aux dernières heures du mercato, l’effectif a été étoffé par le recrutement de l’ex-arrière gauche, pur produit de la JSK, Alaâ  Ben Dahnous, pour occuper à l’avenir son flan de prédilection, occupé pour l’instant par obligation par Haythem Mhamedi plus utile et plus performant dans un autre registre. 

Hédi JENNY

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire