Pour mieux préserver la sécurité des élèves et du cadre enseignant, l’école a été fermée durant deux jours en vue d’évaluer la situation dans toutes les salles de classe, souligne le délégué du Kram .

Des enseignants pris de panique, des élèves en bas âge apeurés qui courent dans tous les sens ne sachant pas où s’abriter et des parents affolés à la recherche de leurs mômes suite à l’effondrement d’une partie d’un toit d’une salle de classe de l’école primaire de l’avenue Habib Bourguiba située au Kram-Est, (Tunis)ce mardi .

Des élèves de la quatrième année suivaient le cours au moment de l’incident. Selon le porte-parole de la Protection Civile, il y a eu trois blessés . Une autre écolière âgée de 8 ans a été transférée à l’hôpital des enfants Bab Saadoun suite à sa blessure à la main.

« Je ne sais pas comment je suis arrivée à l’école. J’ai accouru comme une folle et quand je suis arrivée à destination, je n’ai pas trouvé ma fille âgée de 9 ans », témoigne Noura, encore sous le choc . Et d’ajouter que les équipes de secours de la Protection Civile et le délégué du Kram l’on conduit dans un bureau pour la calmer et voir si le nom de sa fille figurait sur la liste des blessés, ce qui a conduit à son évanouissement sur le coup. Plus de peur que de mal pour la petite fille qui a eu le réflexe de quitter l’école à grande vitesse au moment de l’incident et a pu contacter sa mère avec l’aide de sa sœur ainée.

Malheureusement, ce ne fut pas le cas pour d’autres parents dont les enfants ont été blessés lors de l’effondrement d’une partie du toit., occasionnant plusieurs cas d’évanouissement.

Certes, il n’y a pas eu de blessures graves, juste des égratignures mais c’était suffisant pour semer la panique dans les rangs aussi bien du cadre enseignant que des petits enfants.

Certains parents n’avaient pu contenir leur colère et ont proféré des menaces à l’encontre du directeur, ce qui a nécessité l’intervention d’une unité de police se trouant sur place.

Dans une déclaration à La Presse, le délégué du Kram, Alaa Jaouadi qui s’est déplacé sur les lieux de l’incident, a souligné qu’aucune blessure grave n’a été enregistrée et qu’il s’agissait de l’effondrement d’une partie de la toiture dans l’une des salles de classe. Pour mieux préserver la sécurité des élèves et du cadre enseignant, l’école a été fermée durant deux jours en vue d’évaluer la situation dans toutes les salles , a-t-il ajouté.

Un incident de plus qui devrait en toute logique pousser les parties prenantes à ne plus badiner avec la sécurité de nos enfants notamment en matière d’entretien.

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Samir DRIDI
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire