L’attaque a constitué le maillon faible du dispositif de Radhi Jaïdi lors de la supercoupe de Tunisie disputée samedi dernier face à l’USM. Aux dernières nouvelles, on s’attelle à la tâche pour que Moussa Konaté  soit opérationnel ce samedi contre le CSS.


Radhi Jaïdi a échoué au premier test. Le coach «sang et or» n’a pas réussi à remporter samedi dernier la supercoupe de Tunisie, édition 2019-2020, un trophée remporté haut la main par son rival, l’USM. Pourtant, c’est l’EST qui a ouvert le score assez tôt par le biais de Mohamed Ali Ben Romdhane à la 4’. Une ouverture précoce du score que Jaïdi n’a pas su exploiter. Au lieu d’aller chercher le deuxième but pour déstabiliser complètement l’adversaire, l’entraîneur espérantiste a préféré se replier derrière. Une stratégie qui lui a coûté cher puisque l’USM est parvenue à égaliser à la demi-heure du jeu avant d’en découdre aux tirs au but.

Un problème d’attaque 

Le but de l’EST a été, encore une fois, l’œuvre de Ben Romdhane, un milieu central. Les deux ailiers alignés, Hamdou El Houni et Rached Arfaoui, ne se sont pas montrés suffisamment dangereux pour espérer déverrouiller la défense monastirienne. Idem pour le Nigérian Anayo Iwuala, aligné en pointe de l’attaque. Au vu de sa prestation samedi dernier, il est loin d’avoir les qualités requises pour peser sur les défenses adverses. Une chose est sûre : il y a un sérieux problème en attaque. Le coach « sang et or semble en être conscient. C’est pourquoi son staff s’attelle à la tâche pour que Moussa Konaté soit fin prêt ce samedi contre le CSS. L’avant-centre sénégalais pourra être la nouvelle carte à jouer par le technicien «sang et or».

Boah et Koffi à la disposition du staff technique

Selon les informations en provenance du Parc B, deux recrues seront à la disposition du staff technique ce samedi en prévision de la supercoupe de Tunisie, édition 2020-2021, qui opposera à Radès l’EST au CSS à 17h30. Il s’agit de Precieus Boah, l’avant centre ghanéen, et David Brou Koffi, l’ailier droit ivoirien. Autant de solutions de rechange qui s’offrent au coach sur le plan offensif.

Ce samedi, Radhi Jaïdi doit revoir sérieusement sa copie, notamment sur le plan offensif. Ses détracteurs l’attendent déjà au tournant. A lui de vaincre et convaincre contre le CSS au risque d’avoir une bonne frange de supporters sur le dos. Radhi Jaïdi, qui a mis en avant son approche anglaise aux entraînements, n’a rien démontré à l’occasion de sa première sortie officielle à la tête de l’EST. Une attaque qui a manqué terriblement de percussion dans les 30 derniers mètres sans compter le ratage «lamentable» de Chaâlali lors de la séance des tirs au but. Côté discipline tactique, ce joueur doit se mettre en rang.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire