Apia

Mise à niveau et modernisation des exploitations

et organisations professionnelles agricoles

Dans le cadre de la mise en œuvre de la composante 2 «Mise à niveau et modernisation des exploitations et organisations professionnelles agricoles» du Programme de relance de l’investissement et de modernisation des exploitations agricoles (Primea) réalisé avec la participation financière de l’Union européenne  à travers  l’Agence française de développement (AFD), l’Agence de promotion des investissements agricoles lance un appel d’offres national pour le recrutement d’une agence de voyages catégorie «A» pour la mise à disposition d’un hôtel pour les sessions de formation du projet «Primea». Les sociétés intéressées par le présent appel d’offres et désirant participer peuvent consulter et retirer le dossier y afférent auprès de la direction administrative et financière gratuitement. Les offres doivent parvenir par voie postale et sous plis recommandés ou par Rapid-poste ou déposées directement au bureau d’ordre de l’Apia contre décharge au nom de la directrice générale de l’Agence de promotion des investissements agricoles, au plus tard le 14 octobre.

ADSL

Tunisie Télécom a la part du lion

Entre janvier et juin 2021, le marché de l’Internet en Tunisie, le parc ADSL, a été de 936.234 abonnements, dont 898.907 résidentiels et 37.327 professionnels. Sur une année glissante, Tunisie Télécom a été le plus grand gagnant, passant de 5% en juin 2020 à 10,9% une année plus tard. Sa filiale Topnet reste le leader incontestable du marché en contrôlant 54,3% du parc (59,4% en juin 2020). Orange détient désormais 9,6% des abonnements (10,4% en juin 2020) et Ooredoo 1,3% (2,3% en juin 2020). La part de marché de Globalnet s’élève à 14,1% (14,5% en juin 2020), alors qu’Hexabyte détient 4,9% (5,6% en juin 2020). Bee, dernier arrivé sur le marché, continue sa montée avec 3% des abonnés (1,3% en juin 2020). La consommation moyenne par abonnement révèle des divergences significatives. Pour Topnet, c’est 316,3 Go, loin devant Globalnet (171,8 Go) et Orange (161,9 Go). Pour les Box Data, le parc comprend 306.953 abonnements. La part du lion revient à Ooredoo avec 55,4% des abonnés, devant Orange (36,1%) et Tunisie Télécom (8,5%). Le trafic est significativement plus faible que l’ADSL, avec une moyenne de 77,1 Go pour Orange, 31,6 Go pour Ooredoo et 28,7% pour Tunisie Télécom. La technologie LTE-TDD reste une exclusivité d’Ooredoo et Orange, avec des parts de marché respectives de 53,6% et 46,4%. Le nombre d’abonnements est de 91 281. A noter que le nombre des centres internet continue sa baisse, avec 128 fin juin 2021. Le taux de pénétration de l’ADSL est de 12,2%. Il peut paraître faible, mais en réalité, c’est la consommation de l’Internet mobile qui compense ce manque. Le parc des abonnés Internet via mobile est de 9.449.945, soit un taux de pénétration de 80%. En termes de parts de marché, Ooredoo occupe la première place avec 40% du parc, devant Tunisie Télécom (31,1%) et Orange (28,9%). La consommation moyenne est largement inférieure à celle de l’ADSL avec 24,8 Go pour Orange et 20,2 Go pour les deux autres opérateurs.

Edition 2021 du rapport Startup Genome

La Tunisie y figure pour la première fois

Vient de paraître l’édition 2021 du rapport Startup Genome sur les écosystèmes de startup dans le monde. La Tunisie y figure pour la première fois. Notre pays figure même dans le top 10 du classement Regional Ecosystem Funding qui mesure la capacité de l’écosystème à fournir des financements favorables au développement des startup en « early stage ». En revanche, le rang exact de la Tunisie n’a pas été mentionné. La Tunisie fait également partie du top 10 du Regional Ecosystem Knowledge qui mesure l’innovation par le biais de la recherche et des brevets. On sait, en revanche, que la Tunisie est classée 2e dans la région Mena en termes de rémunération du talent. Au fait, le salaire annuel moyen d’un ingénieur informatique n’est que de 8.3 mille dollars (soit environ 1.9 mille dinars par mois). A titre de comparaison, la moyenne globale est de 44 mille dollars (soit environ 10.2 mille dinars par mois). Le rapport met également en exergue la faiblesse de l’offre de financement des startup en Tunisie. La médiane des levées de fonds en «seed» pour les startup tunisiennes n’est que de 70 mille dollars, contre une moyenne globale de 480 mille dollars.

Charger plus d'articles
Charger plus par Saoussen BOULEKBACHE
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire