Le chef de l’État, Kaïs Saïed, a annoncé, ce mercredi 14 octobre, le retrait du passeport diplomatique de l’ancien président provisoire, Moncef Marzouki.

Kaïs Saïed a demandé l’ouverture d’une enquête judiciaire à propos de ces agissements, les qualifiant d’atteinte à la sûreté nationale.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire