Après d’interminables reports, le coup d’envoi du championnat de la Ligue 1 est intervenu hier dans des conditions pour le moins que l’on puisse dire inédites. Et pour cause, la TV nationale n’a retransmis aucune des deux rencontres épinglées au programme. Dommage pour ces millions de fans, privés hier du coup d’envoi de la saison, sachant que surtout, les matchs se disputent à huis clos. Le black-out pour tous quoi ! Voilà pour ce préambule de la saison sportive, un exercice déjà marqué par un raté monumental alors qu’il n’en est qu’à ses premiers balbutiements.  Les deux explications d’hier, la production des uns et des autres sur le terrain, tout cela été relégué au second plan hier. En clair, pour les puristes, seuls les résultats, et à un degré moindre les fiches techniques, importaient. Revisitons maintenant les faits saillants de ces deux formats du samedi. Ce fut ainsi un CA renforcé par trois de ces recrues qui a croisé le fer, hier, avec l’ASR. L’on a noté en l’état ainsi la présence au sein du Onze type clubiste ses recrues que sont Moez Hassan, Iheb Belhocini et Larry Azouni, aux côtés des Chamakhi, Agrebi, les deux Laabidi, Ghazi Abderazak,  Rodrigue Kossi, Kassab et le capitaine Saber Khelifa, alors que dans le même temps, Nader Ghandri a brillé par son absence, et Bilel Ifa s’est absenté pour somme d’avertissements (un match de suspension à purger). En face, l’ASR a évolué avec le portier et capitaine Hammami, Zbidi, Ben Othman, Saidi, les deux Lamti, Khedher, Souissi, Hadhri, Kouamé et Sioud. Chapitre déroulé du match, l’ASR a eu le but au bout des crampons lors du premier quart temps, mais Hadhri n’ira pas jusqu’au bout. Par la suite, vers la 25’, le CA s’en remet au pied gauche de Chamakhi et prend l’avantage. Pas pour longtemps puisque Hadhri, encore lui, remettra les pendules à l’heure à la demi-heure de jeu. En fin de compte, à la réception de l’Avenir Sportif de Réjiche, le Club Africain a raté le coche…

Face à l’Espérance Sportive de Zarzis, à l’épreuve du déplacement, l’Olympique de Béja a pris l’avantage en fin de première période grâce à l’incontournable Béninois Jacques Bessan. Les Béjaois vont par la suite remettre ça, de retour des vestiaires, vers l’heure de jeu par Chiheb Jebali. Les Cigognes annoncent la couleur d’entrée et signent une victoire qui en dit long sur leur état d’esprit du moment.

Résultats :

Club Africain–AS Réjiche (1-1)

ES Zarzis–Olympique de Béja (0-2)

Charger plus d'articles
Charger plus par Khaled KHOUINI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire