La relance de l’économie nationale repose aujourd’hui en grande partie sur la responsabilité de l’équipe gouvernementale de Nejla Bouden. Son engagement devrait se traduire en actions concrètes pour créer le choc de confiance à l’égard des acteurs économiques, qui seront les locomotives de cette reprise.

Tous les espoirs sont permis avec cette équipe qui incarne la compétence et la méritocratie. Des femmes aux commandes de ministères clés est un passage fort de la Tunisie en tant que modèle dans l’espace africain et arabe. Le nouveau gouvernement doit œuvrer à gagner la bataille de la confiance du peuple et des acteurs socioéconomiques. C’est ce que  la Cheffe du gouvernement Najla Bouden a confirmé récemment lors de sa première réunion avec son équipe gouvernementale, où elle a  appelé les ministres à « œuvrer avec sérieux et abnégation pour rétablir la confiance du citoyen en toutes les institutions de l’Etat».

Elle a insisté, également, sur  l’importance de la cohésion et de la complémentarité de l’action gouvernementale et l’impératif pour les membres du gouvernement de travailler de concert pour relever les défis qui attendent le pays en cette phase exceptionnelle et faire face à la conjoncture économique difficile.

Ce gouvernement vient en sauveur après une longue période marquée par un grand désarroi économique et social. Il a du pain sur la planche. Avec comme priorités absolues : rétablir la confiance, sortir de la crise socioéconomique critique et répondre à tous les défis qui nous guettent.

Le gouvernement Bouden a une lourde responsabilité pour entreprendre les réformes nécessaires dans plusieurs secteurs vitaux, fortement touchés par une mauvaise gestion financière, ainsi que pour rétablir la confiance avec les Tunisiens et les partenaires étrangers.

Le projet de la Loi de finances pour l’exercice 2022 qui sera élaboré informera déjà sur les programmes (les répartitions budgétaires pour l’année, la fiscalité, le taux de déficit, le budget alloué aux investissements, etc) et choix  du gouvernement lèvent un bout de voile sur ses orientations.

L’exécutif sera particulièrement attendu sur le PLF 2022, qui sera inévitablement passé au crible, tous les observateurs s’impatientent de voir si la LF est conforme aux attentes des citoyens et des acteurs économiques.

Le plus important est de répondre à la volonté populaire, de construire une atmosphère de confiance et de se concentrer sur le consensus autour des attentes de toutes les franges de la société et des priorités qui ciblent l’amélioration progressive des agrégats économiques.

A l’évidence, ce gouvernement, regorgeant de compétences, a tous les atouts pour réussir sa mission. Toutes les appréciations laissent présager des résultats positifs pour les citoyens et pour le pays.

Charger plus d'articles
Charger plus par Najoua Hizaoui
Charger plus dans Supplément Economique

Laisser un commentaire