Cet après-midi, l’apothéose avec la finale de la Coupe CA-Ezzahra. Après quoi, place aux préparatifs de l’expédition mondialiste.


Contrairement aux casanières et casaniers qui s’attableront devant la télé (le match sera retransmis en direct), les plus mordus (es) du handball féminin que compte le pays, eux, mettront assurément le cap, cet après-midi, sur la ville de Monastir pour ne pas rater la fiesta de la finale de la Coupe de Tunisie (seniors dames). Il est vrai que celle-ci mérite le déplacement, puisque le ballet verra la production des meilleures joueuses du pays. Celles-là même qu’on ne se lasse pas de voir et de revoir, leur show ayant toujours été un régal. Spectacle, mais aussi et surtout suspense à vous couper le souffle. D’où évidemment l’impossibilité d’avancer le moindre pronostic. D’un côté, un CA qui vise le doublé après avoir brillamment remporté, il y a une huitaine, le titre de champion. Et de l’autre, une équipe d’Ezzahra qui rêve de réaliser l’exploit de gagner la coupe, en dépit de son appartenance à la… deuxième division.

Place au Mondial 

Une fois les lumières de la coupe éteintes, notre hand féminin mettra ses pendules à l’heure du championnat du monde des nations qu’abritera l’Espagne au mois de décembre prochain.

A moins de deux mois de cette échéance, les préparatifs seront, à notre avis, insuffisants, même si ce n’est pas faute d’avoir essayé de la part de la DTN de la fédération qui a dû, face à une crise financière chronique, faire des acrobaties pour dénicher quelques sparring-partners étrangers. Heureusement qu’il y a ces bonnes nouvelles nous parvenant d’Europe où nos expatriées, qui constituent l’épine dorsale de la sélection, ne cessent de se distinguer, devenant presque toutes des joueuses professionnelles aguerries et sur lesquelles on peut vraiment compter.

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohsen ZRIBI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire