La Poste tunisienne: Le nombre d’épargnants  a atteint 4 millions

Selon le rapport 2020 de la Banque centrale de Tunisie (BCT), le nombre d’épargnants à la Poste tunisienne a atteint 4 millions, et ce, à fin septembre 2021. Un nombre qui a permis à la Poste tunisienne de conserver sa part estimée à 25% de l’épargne nationale. D’après ce même rapport, l’épargne nationale a connu une diminution de 58,8%, en 2020, entraînant un fléchissement du taux d’épargne par rapport au revenu national disponible brut (Rndb) qui est revenu de 9,2% en 2019 à 4%, soit le niveau le plus faible depuis des décennies. Cette baisse record du PIB et du Rndb a pesé sur l’épargne nationale. Ce qui a reflété les pressions qu’exerce la crise sanitaire sur les revenus des différents agents économiques.

Les ressources de l’épargne nationale n’ont assuré qu’environ 30,4% de la formation brute de capital fixe (Fbcf) et 37,2% des besoins de financement intérieur, y compris la variation des stocks.  La Banque centrale estime que, pour l’année 2021, il est prévu une amélioration modérée de l’épargne sans pour autant retrouver les niveaux historiques en relation avec la poursuite de la conjoncture difficile. Ce qui va se traduire par un élargissement des besoins de financement en relation avec la reprise progressive attendue de l’investissement.

Carthage Cement: Des réalisations en deçà des attentes

Le chiffre d’affaires de Carthage Cement sur le troisième trimestre 2021 s’est établi à 75,332 MD, une appréciation de 7% par rapport à la même période en 2020. Le cimentier continue à doper ses recettes d’exportation, qui sont passées de 0,409 MD au troisième quart de 2020 à 6,999 MD cette année. Cela a permis de compenser le recul des ventes des agrégats et du « Ready Mix » sur le marché local, respectivement de 17% à 3,677 MD et 26% à 2,599 MD. Le chiffre d’affaires du ciment est resté stable à 62,056 MD. Sur les neuf premiers mois de l’année, la hausse des ventes est de 39% à 239,213 MTND. Carthage Cement a exporté pour 32,915 MD. Le marché local s’est bien comporté, avec des progressions de 22% pour les ventes du ciment à 185,639 MD, de 16% pour les agrégats à 11,774 MD et de 11% pour le « Ready Mix » à 8,884 MD. Le cimentier aurait pu faire mieux si les projets d’infrastructure et de travaux publics n’avaient pas pris du retard.   Par rapport au business plan 2021, Carthage Cement a réalisé 66,3% des revenus budgétisés (360,793 MD). Par produits, elle a atteint 69,3% des estimations de ventes du ciment, 50,8% pour les agrégats et 65,5% pour le Ready Mix. Étant une industrie fortement capitalistique, Carthage Cement a investi 7,791 MD au cours du troisième trimestre, portant ainsi l’enveloppe totale à 14,898 MD depuis le début de l’année. L’endettement reste toujours important, à 422,143 MD, une diminution de 4% par rapport à fin septembre 2020.  Sur le premier semestre, le résultat de la société s’est établi à 16,134 MD. C’est encore loin des attentes du management qui table sur un bénéfice net de 52,374 MD pour l’ensemble de l’exercice 2021. Le marché a déjà intégré ce retard dans l’exécution du business plan, ainsi que le revers subi dans le processus de cession. Le rendement enregistré depuis le début de l’année est de -18,42%. La société reste un titre pour les investisseurs à long terme.

Concours international de programmation à Moscou: Une équipe tunisienne qualifiée

Pour la toute première fois en Tunisie, une équipe tunisienne a réussi la qualification nationale et régionale pour participer à la finale de l’Icpc  «concours international de programmation à Moscou». Ilyes Eltifi, Data Analyst dans le département Technologie Consulting au sein du Cabinet EY, leader en conseil, transaction, fiscalité et audit, prend part à ce prestigieux concours mondial.

Charger plus d'articles
  • Ils ont dit

    John Hamilton, PDG de « Panoro Energy ASA » « Avec le développement des programmes de fora…
  • Express

    «Lab’ess» — Appel à candidature 10 porteurs de projets à impact positif «Lab’ess» vient de…
  • Ils ont dit

    John Hamilton, PDG de « Panoro Energy ASA » « Avec le développement des programmes de fora…
Charger plus par Saoussen BOULEKBACHE
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire