Ces derniers jours, plusieurs opérations d’ampleur, ou en cours d’investigation, ont permis la saisie de tonnes de fer, d’huile subventionnée, de milliers de bouteilles d’eau mais aussi des millions d’euros et des kilos de cocaïne. Tous ceux qui transgressent la loi, en voulant amasser de l’argent facile au détriment des intérêts de base des Tunisiens, sont dans le collimateur de ces forces au carrefour de toutes les menaces et de tous les dangers. Mais les fruits de ces actions ne tomberont pas tout seuls de l’arbre. Ils exigent des décisions et du courage politique pour mieux permettre à la Douane de jouer pleinement son rôle dans la préservation des deniers de l’Etat et son économie.

En effet, les services douaniers à l’aéroport de Tunis-Carthage ont annoncé avoir mis en échec une tentative de contrebande de devises (1.490.000 euros) d’une valeur totale de 4.9 millions de dinars.

Ce montant a été saisi auprès d’un passager maghrébin, alors qu’il s’apprêtait à quitter l’aéroport de Tunis-Carthage, a indiqué la Direction générale des douanes.

Grâce à cette opération, le total des montants de devises saisies s’est élevé à 114,4 millions de dinars au cours des années 2019, 2020 et 2021.

La stricte application de la loi sur les changes et la lutte contre la contrebande de devises permet à renflouer les caisses de l’Etat par un apport de liquidités en devises au compte courant du Trésor et la Banque centrale. C’est que la modernisation des équipements de surveillance de la douane, ses services d’investigation ont été à même de déjouer plusieurs opérations d’introduction et d’écoulement de plusieurs devises et substances de stupéfiants. Il est à souligner que, durant 2019, 7 kg de cocaïne ont été saisis alors qu’en 2020, près de 6 kg de cocaïne ont été appréhendés. Ce qui porte le total de saisie de la cocaïne durant ces trois dernières années à 31 kg.

Grâce aux efforts de la Douane, plus d’un million de comprimés psychotrope ont été saisis, un kg d’héroïne, et plus de 151 kg de cannabis principalement dans le port de La Goulette, à l’aéroport Tunis-Carthage et sur les différents points frontaliers terrestres, notamment ceux à la frontière tuniso-libyenne.

Il est à noter qu’une autre tentative de contrebande d’un bateau accosté près des côtes tunisiennes et qui est devenu une épave s’est vu coincé près de l’île de Kuriat dans la région de Monastir a été déjouée par l’unité maritime de la douane de Sousse en collaboration avec l’unité maritime de Tunis, a indiqué la direction générale de la Douane dans un communiqué publié hier.

Cette tentative de fraude douanière porte sur une exportation illicite afin d’échapper au payement des droits et taxes douaniers estimés à environ 2.300 mille dinars.

Charger plus d'articles
Charger plus par Chokri Ben Nessir
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire