Le nouveau Power Bank hybride combine deux technologies de stockage d’énergie, à savoir  la  technologie classique du  lithium-ion avec laquelle fonctionnent tous les Power Bank mis actuellement sur le marché et les super-condensateurs. Doté d’un algorithme qui permet une  adaptabilité optimale aux  utilisations du consommateur, il va permettre de diminuer le temps de charge de plusieurs heures à quelques minutes.

L’ingénieur et inventeur tunisien, Riadh Abdelhadi, a réussi à se frayer un chemin vers le succès dans la 13e édition du  concours très médiatisé «Stars of science»,  les stars de la science, qui se tient chaque année à Doha au Qatar. Le principe de cette émission, qui attire un auditoire arabe féru de sciences,  consiste à mettre  en compétition des candidats, qui pitchent  devant un jury composé de scientifiques venus d’horizons divers afin de les convaincre de leurs idées d’invention. Un autre  comité composé de dix experts internationaux, s’attelle à  étudier le projet, examiner la brevetabilité de l’idée et vérifier l’unicité de l’innovation. Seuls, huit  candidats accèdent  au laboratoire du «Stars of Science», passent à la phase prototype et concrétisent leurs idées…

Riadh Abdelhadi,  docteur en génie électrique, ayant obtenu son double-diplôme de l’Université de Carthage et de l’Université de Lyon, a pu décrocher, grâce à son nouveau Power Bank, son billet pour la finale. L’invention du trentenaire  qui a suscité l’intérêt des membres du jury mais aussi l’admiration du grand public est  un Power Bank hybride qui combine deux technologies de stockage d’énergie, qui sont  la  technologie classique du  lithium-ion avec laquelle fonctionne tous les Power Bank mis aujourd’hui sur le marché et les super-condensateurs.

Il ne faut pas avoir peur de l’échec

Ce système hybride est unique au monde. L’idée de mettre au point cette invention a germé dans la tête du jeune talent lorsqu’il était en train de préparer sa thèse sur les systèmes hybrides  de stockage d’énergie pour les voitures 100% électriques. Outre l’aspect hardware, le nouveau Power Bank est doté d’un algorithme qui permet une  adaptabilité optimale aux  utilisations du consommateur. C’est une sorte de système de  management qui va prendre les décisions d’une façon intelligente en activant selon le besoin le lithium-ion ou  le condensateur. Le nouveau Power Bank va permettre de diminuer le temps de charge de plusieurs heures à quelques minutes. L’invention du jeune Tunisien peut être commercialisée et attirer la convoitise des magnats de l’industrie électrique. «La prise de risque pour entreprendre et innover est quelque chose de très important. Il est encore plus facile de prendre le risque quand on est jeune parce qu’on est plus motivé et débordant d’énergie. A l’âge de 23 ou 25 ans, on n’a pas autant de contraintes qui s’érigent en obstacle devant la réalisation de nos rêves. Surtout si on est encore célibataire, on peut se consacrer entièrement pour créer une, deux voire trois startup», s’amuse à expliquer le jeune inventeur lors de son intervention à l’occasion de la cérémonie de remise des prix de la première  édition du concours «Carthage Innov Start-up 1.0» qui s’est tenue, il n’y a pas longtemps, à la Cité des sciences. Il ajoute: «Lorsqu’une idée innovante germe dans l’esprit d’un jeune, il sera automatiquement pris par la trouille et envahi par le doute. Il ne doit pas se laisser faire». Selon l’ingénieur, la panacée du succès est la confiance en soi.

Charger plus d'articles
Charger plus par Marwa Saidi
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire