Il n’y a pas à dire, les spéculateurs et ceux qui profitent de la gabegie ambiante sont très forts et très bien organisés. Malgré les efforts fournis par l’Etat, ils continuent à opérer comme si de rien n’était. A preuve, l’huile subventionnée dont ils détiennent le monopole ne se trouve chez aucun détaillant.

Concernant les récipients de 5 litres, les moins chers se sont volatilisés, il ne reste que ceux à plus de 26d,000, c’est-à-dire qu’un litre d’huile revient à plus de 5 dinars. A prendre ou à laisser. Alors que faire?

T.B.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire