Le mois d’avril 2019 a connu la déclaration de 418 projets moyennant des investissements de l’ordre de 263.1 MD et la création de 5.750 postes d’emploi. Par rapport au mois de mars 2019, le mois d’avril a enregistré une augmentation de 3% au niveau des projets à réaliser, une baisse de 0,5% pour les investissements déclarés ainsi qu’une évolution de 23,9% pour les emplois à créer.
Durant le même mois, l’investissement déclaré dans le secteur industriel a atteint le montant de 263.1 MD, contre 47,2 MD au cours du même mois de l’année précédente.

L’industrie alimentaire évolue
Durant les quatre premiers mois de 2019, l’investissement déclaré dans le secteur industriel a atteint 1.090,9 MD contre 1.245,1 MD durant les quatre premiers mois de 2018, soit une baisse de 12,4%. Au cours de la même période, le nombre des projets déclarés est de 1.485 contre 1.576 en 2018, avec une baisse de 5,8%. Ces projets permettront la création de 20.534 postes d’emploi, contre 21.876 au cours des quatre premiers mois de 2018 (-6,1%).
Les investissements déclarés dans le secteur agroalimentaire ont baissé de 30% passant de 387,1 MD à 271,1MD, suite à la déclaration pendant les quatre premiers mois de 2018 de l’extension d’une usine de fabrication de fromage (55MD), d’une unité de conservation de tomate (19,2MD), d’une unité de fabrication de jus de betterave de sucre (13,3MD), d’une fromagerie (14,8MD) et la création d’une pâtisserie industrielle (12 MD). Les investissements déclarés dans les le secteur des industries diverses ont aussi connu une baisse de 45,8% pendant les quatre premiers mois de 2019 (146,2MD contre 269,5MD en 2018). La diminution a touché également les investissements déclarés dans le secteur des industries du cuir et de lachaussure (81,1MD).

Unité totalement exportatrice
En revanche, les investissements déclarés dans le secteur des industries mécanique et électrique ont augmenté de 102,1% passant de 138,7 MD à 280,3 MD, suite à la déclaration de l’extension de l’unité totalement exportatrice de fabrication de câbles (52MD), d’une unité totalement exportatrice de fabrication de matériel aéronautique et spatial (43,8MD), d’une unité de fabrication de ressorts à lames (23MD) et d’une unité totalement exportatrice de fabrication de navires de guerre (16,7MD).
De même, le taux d’investissements déclarés dans le secteur des industries chimiques a aussi affiché une augmentation de 14,9% (141MD), pendant les quatre premiers mois de 2019.
Pour le secteur des industries du textile et de l’habillement, les investissements ont évolué de 62,6% (72,8MD contre 47,2MD en 2018).
Concernant les investissements déclarés dans le cadre des projets de création, ils sont passés de 681,8MD ,au cours des quatre premiers mois de 2018, à 420 MD au cours de la même période en 2019, moyennant une baisse de 38,3%.

Extension et renouvellement de matériel
Les investissements déclarés dans le cadre de projets autres que la création (extension, renouvellement de matériel…) ont atteint 670,4MD contre 563.4MD, soit une augmentation de 19%. Le nombre de ces projets a progressé de 11,2% en passant de 269 à 299 pendant les quatre premiers mois de l’année 2019, et les emplois y afférents ont augmenté de 60,5% avec 9.578 postes d’emploi contre 5.966.
Selon les indicateurs de l’APII, les investissements déclarés dans les industries totalement exportatrices ont enregistré une augmentation de 6,2%, passant de 336,2MD à 357,1 MD pendant les quatre premiers mois de 2019. En revanche, les industries dont la production est orientée vers le marché local ont enregistré une diminution de 19,3%.
Les investissements relatifs aux projets dont le coût est supérieur à 5 MD, ont enregistré une baisse de 19,9% passant de 797,9 MD à 639,4MD. Ces projets permettront la création de 5.550 postes d’emploi. Il est à signaler que les projets de 5MD et plus qui ne représentent que 2,9% du nombre des projets déclarés et 27% du nombre des emplois totalisent 58,6% de l’ensemble des investissements déclarés.

Investissement à participation étrangère
Les investissements industriels à 100% étrangers et en partenariat sont passés de 295,3MD à 336.8MD, soit une évolution de 14.1%. Cette hausse est due aussi bien à la progression enregistrée au niveau des projets 100% étrangers (194,3MD) que celle des investissements de partenariat qui ont augmenté de 1,6%. L’approche sectorielle illustre que la hausse enregistrée au niveau des investissements 100% étrangers et en partenariat est imputable, principalement au secteur des industries mécanique et électrique.
Par ailleurs, les quatre premiers mois de l’année 2019 ont été caractérisés par une baisse de l’investissement déclaré dans les zones de développement régional de 24,7% avec 523MD. La part de ces zones dans l’ensemble des gouvernorats est passé de 55,8% à 47,9% pendant les quatre premiers mois de 2019.
Le nombre des projets bénéficiaires de la prime d’investissement au titre du développement régional est passé de 54 (pour un investissement total de 109,9 MD) à 98 projets (181MD). Ces projets vont permettre la création de 2.880 postes d’emploi, la prime d’investissement accordée a atteint 35,5 MD contre 19,3 MD, soit une hausse de 83,8%.
Pour le secteur des services, les investissements déclarés ont enregistré une baisse de 53,8%. Le nombre des projets déclarés est passé de 920 en avril 2018 à 1.099 en avril 2019, soit une évolution de 19,5%.

Charger plus d'articles
Charger plus par Najoua Hizaoui
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire