Un mot peut effectivement faire basculer le destin de plusieurs personnes. C’est ce qu’annonce le long métrage «Le Traducteur», réalisé par Rana Kazkaz et Anas Khalaf actuellement en salles. A l’affiche, Ziad Bakri, Yumna Marwan, David Field, Sawsen Arsheed et Miranda Tapsell.

Distribué par Pathé BC Afrique, «Le traducteur» de Rana Kazkaz et Anas Khalaf rassemble un casting et une équipe technique, issus de plusieurs nationalités. Le film se situe au début de la décennie dernière, en plein printemps arabe, quand la Syrie s’est transformée en un bourbier de violence inouïe.

L’histoire nous renvoie à l’an 2000, Sami était le traducteur de l’équipe olympique syrienne à Sydney. Un lapsus lors de la traduction le contraint à rester en Australie, où il obtient le statut de réfugié politique. En 2011, la révolution syrienne éclate et le frère de Sami est arrêté pendant une manifestation pacifique. Malgré les dangers, Sami décide de tout risquer et de retourner en Syrie pour aller le libérer.

Le film, réalisé par un tandem de réalisateurs, revisite la révolution syrienne dans ses aléas les plus violents, reconstitue les affrontements de Daech, le conflit syrien et les luttes d’un peuple en plein délitement. Le récit prend les allures d’un thriller, en prenant comme cadre la réalité syrienne la plus abjecte. La résistance du régime syrien face à un soulèvement populaire est également mise en exergue. L’histoire prenante est racontée dans un déluge de guerre et avec une dynamique attractive.   

Les réalisateurs Rana Kazkaz et Anas Khalaf sont tous les deux Syriens, ayant la double nationalité française et américaine. Mariés, ils ont deux enfants et vivent actuellement à Doha après avoir quitté Damas en raison du conflit syrien. Ils ont écrit et réalisé cinq courts métrages et ont développé plusieurs longs métrages. Leur dernier court métrage, « Mare Nostrum », a commencé se faire connaître dans les festivals avec des sélections à Sundance et à Dubaï, et a, de nos jours, reçu plus de 110 sélections internationales et 36 prix. D’après le dossier de presse du film, « Le traducteur » est leur premier long métrage : il est sorti en salles au Maghreb le 17 novembre 2021 et en Afrique subsaharienne le 19 novembre 2021. Le film est dans les salles françaises depuis le 13 octobre 2021 et passera, entre autres, à l’Institut Français de Tunisie et à Cinémadart.

Charger plus d'articles
Charger plus par Haithem Haouel
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire