Faire grève pour protester contre le retard dans le versement des salaires est un droit que personne ne conteste ni ne remet en question. C’est ce qu’ont fait hier et avant-hier les cheminots (Sncft) qui ont débrayé pour n’avoir pas reçu leurs salaires. Sauf que ce mouvement de protestation décidé apparemment à la dernière minute, sans en aviser l’administration, a pris de court des centaines d’usagers qui n’ont pu ni rejoindre leurs écoles, ni se rendre à leur travail. Il est tout à fait légitime de débrayer mais ce n’est pas une raison de prendre en otage les usagers qui se trouvent, malgré eux, impliqués dans un bras de fer qui ne les concerne pas.

Charger plus d'articles
Charger plus par Imen Haouari
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire