Tourisme: «Selectour» tient son 11e congrès en Tunisie

«Selectour», premier réseau d’agences de voyages indépendantes en France, annonce avoir choisi la Tunisie pour la tenue de son 11e congrès, du 2 au 5 décembre 2021 à Hammamet. Il s’agit de la première grande rencontre des professionnels du tourisme français en présentiel après la crise consécutive à la pandémie du covid-19. Elle réunira plus de 550 participants, dont les principaux dirigeants du secteur qui feront le déplacement au départ de Paris et de plusieurs villes de province sur les vols de deux compagnies aériennes partenaires, Tunisair et Air France. Le congrès de «Selectour» rassemblera les principaux tour-opérateurs, les dirigeants des compagnies aériennes, des entreprises agissant dans le tourisme, les directeurs d’agences de voyages et de centrales de réservation, des croisiéristes, loueurs de voitures et représentants de plusieurs structures professionnelles. Après de longs mois de distanciation, ce congrès marque la reprise et offre à tous l’occasion de parler d’avenir et de reconstruction dans le sillage de la reprise souhaitée par tout l’écosystème touristique français. «Nous avons choisi de nous retrouver en Tunisie pour au moins 2 raisons», a expliqué Laurent Abitbol, président de «Selectour». «D’abord parce que c’est un pays ami et qui reçoit énormément de touristes français, ensuite parce qu’il offre de nombreux départs de province». L’ouverture de la plénière est prévue le 3 décembre. «Nos partenaires tunisiens mettront à notre disposition tout leur savoir-faire habituel pour que ce rendez-vous se tienne dans les meilleures conditions, grâce aussi au soutien des autorités de ce pays qui ont tout mis en œuvre pour assurer le bon déroulement de notre congrès», a également souligné le président du réseau. Outre les hauts responsables du tourisme français, le congrès d’Hammamet sera marqué par un invité politique de marque, en l’occurrence le 7e président de la Ve République, M. François Hollande, qui donnera une conférence le 4 décembre. Le congrès marque également le 50e anniversaire de la création de «Selectour» et ambitionne de marquer un nouveau départ pour le monde du tourisme et du voyage de l’après-Covid.

«Smart Tunisie»: Un accord de principe pour une  admission sur le marché principal

Récemment, le Conseil d’administration de la Bourse de Tunis a donné son accord de principe pour l’admission de «Smart Tunisie». L’introduction définitive de cette société leader de la distribution de matériel et accessoires informatiques en Tunisie reste tributaire du visa du Conseil du Marché Financier (CMF). Une fois cette société introduite, le nombre de sociétés cotées, sur le marché principal, sera porté à 80 d’ici à fin 2021. «Smart Tunisie, société anonyme au capital de 30.000.000 DT, est le résultat d’une évolution de Prologic Tunisie qui, depuis sa création, représentait la marque IBM d’abord, ensuite Epson et Compaq, selon le modèle de distribution de l’époque et commercialisait ses produits aussi bien auprès du client final qu’auprès du revendeur.

Programme «Flywheel»: Des subventions AIR et AIR² au profit de 17 startup

Dans le cadre de la deuxième session du programme «Flywheel», 17 start-up tunisiennes ont été sélectionnées pour recevoir les subventions AIR et AIR². «Flywheel», conduit par «Startup Tunisia» avec le soutien de la Banque mondiale, la GIZ Tunisie et la Caisse des Dépôts et Consignations Tunisie, est un fonds de soutien aux acteurs de l’écosystème des startup en Tunisie. Il opère pour le lancement et le développement des startup et des structures de soutien aux startup. Il offre une solution structurée basée sur des instruments financiers pour répondre aux défis actuels. 11 projets ont été sélectionnés pour recevoir la subvention baptisée «AIR», soutenant le développement du POC (Proof of Concept) des startup en phase de démarrage. Cette subvention compense le manque d’opportunités de financement et la rareté des financements des «Business Angels» dans la phase la plus précoce de leur cycle de vie. Cet instrument, qui s’élève à 30.000 dinars, est composé de 60% de subventions et 40% de subventions remboursables. 6 autres startup, plus avancées dans leur cycle de développement, ont été sélectionnées pour bénéficier d’AIR². Il s’agit une subvention de préparation à l’investissement accordée aux startup en phase d’amorçage. Cette subvention, dont la valeur varie entre 150.000 et 200.000 dinars, n’est accordée qu’aux startup ayant prouvé un fort potentiel de croissance. La prochaine session pour l’octroi de nouvelles subventions sera ouverte dès le début du mois de janvier prochain.

Cetime: Compatibilité électromagnétique des sous-ensembles électriques et électroniques

Le Cetime, en collaboration avec Taiex, vient d’organiser en télé-conférence et en mode présentiel, une conférence sur «La compatibilité électromagnétique (CEM) des sous-ensembles électriques et électroniques (Seee) automobiles».

Le secteur des industries électriques, électroniques et de l’électroménager (Ieee) occupe une place importante dans l’industrie tunisienne. En 2019, il comptait 337 entreprises employant 10 personnes et plus. Parmi elles, 224 produisent totalement pour l’exportation. Le secteur électronique compte 85 entreprises, dont 69 sont totalement exportatrices. Les entreprises «Ieee» offrent 96.286 emplois, dont 87.842 relèvent des entreprises totalement exportatrices. Le secteur électronique, quant à lui, offre 20.047 emplois dont 18.609 relèvent des entreprises totalement exportatrices. Depuis l’an 2000, la branche des composants électriques automobiles a connu une très forte croissance et une prépondérance des entreprises exportatrices. Différentes entreprises industrielles se sont spécialisées dans la fabrication des sous-ensembles électriques et électroniques destinés aux automobiles (première et seconde monte).

Certaines ont un niveau de maturité avancé et d’autres pas encore. Ces entreprises ont besoin d’un accompagnement dans les différentes phases : conception, prototypage, essais, homologation, et ce, en vue du marquage de leurs produits, notamment en ce qui concerne la compatibilité électromagnétique. Compte tenu de ce qui précède, cet atelier a pour objectif de s’inspirer des expériences européennes liées à l’homologation des sous-ensembles électriques et électroniques automobiles et partager avec les industriels évoluant sur ce secteur, ainsi que les différentes parties prenantes, la démarche à suivre pour l’évaluation de la conformité et le marquage leur permettant de répondre aux exigences et aux règles à suivre pour améliorer la qualité de leurs produits et accéder aux marchés européens et/ou internationaux. Cetime en tant qu’opérateur important dans le secteur, essaye, à travers l’organisation d’une telle journée, de jouer son rôle de veille, d’information technique et technologique et surtout d’animateur pour les différents intervenants du secteur. Cetime trouve, aussi, dans cette manifestation une occasion pour regrouper les différentes parties prenantes, autour d’une même problématique, afin de débattre des défis et des enjeux que le secteur doit affronter ainsi que les opportunités qui s’offrent à lui.

Charger plus d'articles
  • EXPRESS

    Caisse des Dépôts et Consignations- « Smart Capital » : Pour l’accompagnement annuel du pr…
  • Ils ont dit…

    Omar Bouzaouada, directeur général de l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovat…
  • Des faits et des chiffres

    121 Les réserves en devises auprès de la Banque centrale ont atteint 24.137 MD, selon les …
Charger plus par Saoussen BOULEKBACHE
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire