La Tunisie envisage de numériser son espace aérien à l’horizon 2020, a indiqué, mardi, le président de l’Association tunisienne des gestionnaires de l’information aéronautique (ATGIA), Ghassen Mahfoudhi, à l’ouverture de la 12ème conférence annuelle de la Fédération internationale de l’information aéronautique (FIIA).
Mahfoudhi a, par ailleurs, fait savoir lors de cette conférence qui se tient pour la première fois en Tunisie du 11 au 13 juin 2019, qu’un appel d’offre international a été lancé pour l’acquisition d’un système numérique, dans le cadre des préparatifs pour la transition de l’AIS (Service d’Information Aéronautique) à l’AIM (Gestion de l’Information Aéronautique).
Cette conférence qui attire plus de 350 participants (experts et industriels aéronautiques venant de 100 pays), vise à examiner la feuille de route internationale visant à généraliser et développer le système de Gestion de l’Information Aéronautique et à numériser la banque de données relative à ce système.
A cette occasion, le ministre du Transport, Hichem Ben Ahmed a rappelé qu’un plan national de gestion de l’Information Aéronautique est mis en place pour mieux gérer le trafic aérien, réduire les couts, contenir les répercussions environnementales et optimiser la sécurité aéronautique.
« Les aéroports tunisiens seront équipés et les compétences nationales formées pour une meilleure exploitation des nouveaux systèmes numériques », a-t-il dit à ce sujet.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire