Chez les chiennes qui ne sont pas destinées à la reproduction, il a été démontré scientifiquement que la stérilisation chirurgicale précoce, avant les premières chaleurs, possède un effet bénéfique sur la santé ultérieure de la chienne pour éviter plusieurs maladies telles que la gestation nerveuse et les tumeurs mammaires. Par contre, pour les propriétaires qui désirent avoir des portées, de préférence suivre les conseils qui suivent.

La puberté chez l’espèce canine survient entre 6 et 15 mois en général et elle consiste en l’apparition des chaleurs deux fois par an chez les femelles. Les chaleurs sont représentées par des écoulements vaginaux sanguinolents dont la durée varie d’une chienne à l’autre.

Les races naines ou petites deviennent pubères avant leur 9e mois.

Concernant les grandes races ou les races géantes, les chaleurs commencent à partir du 15e mois d’âge.

Il n’existe pas d’arrêt des chaleurs pour les chiennes âgées mais il est toutefois déconseillé de faire reproduire une chienne au-delà de l’âge de 7 ou 8 ans.

L’accouplement doit se faire deux jours après la fin des écoulements sanguins, un test sanguin de progestérone est recommandé pour détecter le moment de l’ovulation par conséquent le moment opportun de l’accouplement.

La gestation chez la chienne est d’environ 2 mois mais on peut observer des durées variant entre 56 et 68 jours, parfois même au-delà de 70 jours si le nombre des chiots est important.

Au cours du premier mois de gestation, il ne faut rien changer dans la vie de la chienne mais enrichir sa nourriture en source de calcium comme le lait et ses dérivés. Passé 30 jours de grossesse, il convient de restreindre son activité physique.

Il est conseillé de vacciner les chiennes gestantes pendant le deuxième mois de gestation contre la variante CHLPPi pour renforcer l’immunité des futurs chiots.

Le diagnostic de gestation par échographie n’est préconisé qu’à partir de la troisième semaine pour avoir un diagnostic fiable sur le nombre des chiots. L’examen complémentaire par radiographie sera effectué à partir du 45e jour pour voir le nombre des futurs chiots.

Lors du déclenchement de la mise bas, il faut surveiller la chienne car la mise bas ne doit pas dépasser les 24 h et si elle est dystocique et que la chienne ne pourra pas faire sortir les chiots , il faut l’aider par une injection qui augmente les contractions et déclenche la mise bas. Dans le cas extrême où  la mise bas n’est pas déclenchée il faut avoir recours à la césarienne avant les 24 heures pour ne pas se retrouver avec des chiens morts car après 24 h il y aura une asphyxie des chiots et ce n’est pas le but escompté.

Dans le meilleur des cas et lorsque la mise bas se déroule normalement et lors de la première portée il faut surveiller les petits et les éloigner pendant au moins un quart d’heure ; dans un endroit chaud ; par peur qu’elle ne les mange pour les protéger, après les faire imprégner en les frottant à leur maman. Du coup le rôle du propriétaire est de suivre la mise bas jusqu’à ce que la maman accepte ses petits et commence à les allaiter.

Charger plus d'articles
Charger plus par Dr Ines Ben Amara
Charger plus dans Magazine La Presse

Laisser un commentaire