Le chef du gouvernement, Youssef Chahed a indiqué que les entretiens qu’il a eus, aujourd’hui et hier, avec ses homologues de plusieurs pays frères et amis, en marge de la 108e session de la Conférence de l’Organisation internationale du Travail (OIT) qui se tient du 10 au 21 juin 2019 à Genève, s’inscrivent dans le cadre du renforcement des relations bilatérales et de la coopération économique avec ces pays.
Dans une déclaration aux médias au terme de sa participation aux travaux marquant la célébration du centenaire de l’OIT et peu avant sa rencontre avec des investisseurs tunisiens et suisses pour examiner les moyens de renforcer la coopération entre les secteurs privés des deux pays, Chahed a fait savoir que ses interlocuteurs, notamment, de la Suède, de la Norvège, de la Russie, du Maroc, du Burkina Faso et de l’Allemagne ont affirmé leur appui à la Tunisie et à son expérience démocratique qui demeure, ont-ils dit, une expérience unique en son genre dans une conjoncture régionale difficile.
Le chef du gouvernement a appelé, à mobiliser l’appui international au profit de la Tunisie qui traverse une conjoncture économique difficile et à renforcer la coordination sécuritaire entre tous les Etats face à la menace terroriste.
Il a, par ailleurs, indiqué qu’il a tenu à évoquer la cause palestinienne dans le discours qu’il a prononcé à l’ouverture de cette session pour rappeler l’importance de cette question et réitérer le soutien constant de la Tunisie au peuple palestinien surtout à la suite du rapport de l’OIT sur la situation dans les territoires occupés présenté à l’ouverture des travaux de la conférence et qui en dit long sur l’ampleur de la souffrance endurée par les palestiniens. Son intervention vise, a-t-il dit, à sensibiliser les chefs d’Etat et de gouvernements présents, à l’importance de défendre la juste cause palestinienne.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire