Les fans «vert et blanc» sont plus que jamais sur des charbons ardents. Ils attendent, la main sur le cœur, la sentence imminente de la Fifa concernant la requête demandant la levée de la sanction qui a frappé de plein fouet le SG et qui lui a ôté 3 points du classement général pour ne pas avoir pas obtempéré dans les délais fixés à l’ordre de paiement d’une indemnité de formation de 40 mille dollars au club formateur du joueur de nationalité camerounaise Fabrice Onana qui n’a joué que quelques mois avec la «Stayda» sans donner aucun plus pour un joueur recruté à coup de millions. Les 3 points enlevés ont mis le SG dans un sale pétrin et son match nul avec le seul concurrent direct resté en course pour le maintien n’a fait qu’envenimer la situation. Même s’ils parviennent à battre l’USMonastir lors de la dernière journée, les Gabésiens ont très peu de chances de s’en tirer surtout qu’un match nul suffit aux Hammamlifois face au ST pour que la messe de Akram Ben Sassi et de ses coéquipiers soit bel et bien dite. Il ne reste au président du comité de direction provisoire Mohamed Ayachi Ajroudi qu’à prier et à espérer de tout cœur que la délivrance viendra du siège de la Fifa à Zurich après avoir adressé une requête suite au paiement même tardif de l’indemnité et des diverses amendes en question et confié à «l’incontournable expert» dans ce genre d’affaires Anis Ben Mime de présenter le dossier complet de la régularisation de la situation et de réclamer en conséquence la restitution des trois points enlevés qui vaudront à coup sûr leur pesant d’or en cas de fuite favorable à cette demande.
Mais il faut dire que ce n’est pas acquis d’avance, que ce n’est qu’une petite lueur d’espoir et que ce n’est même pas du cinquante-cinquante quant aux chances d’obtenir gain de cause.

Hédi JENNY

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *