Entre le souhait du président sortant, Taoufik Ben Nsib, de rassembler toutes les forces vives du club autour d’une liste unique et les ambitions présidentielles d’Ahmed Ben Youssef, les deux hommes cherchent encore le juste milieu.
Pour rappel, Taoufik Ben Nsib ambitionne de briguer un second mandat à la tête du club marsois. Avant la tenue des élections prévues au courant du mois de juillet, le président sortant convoquera une assemblée extraordinaire pour apporter des amendements aux statuts du club : «Les tractations se poursuivent avec les principales figures de proue de la grande famille sportive marsoise. Je réitère mon souhait d’unifier toutes les forces vives du club autour d’un projet sportif. Pour ce faire, il vaut mieux que les dirigeants du club, anciens et nouveaux, unissent leurs efforts en soutenant une liste unique. C’est le souhait que j’ai émis il y a encore deux jours lors d’une réunion de concertation avec mon prédécesseur, Mr. Hammouda Louzir. Concernant l’assemblée extraordinaire, elle se tiendra à la fin du mois en cours. Quant aux élections, elles se tiendront au plus tard la dernière semaine du mois de juillet», nous a fait savoir Taoufik Ben Nsib.

Les anciens soutiennent Ben Youssef
Ahmed Ben Youssef, l’ancien vice-président chargé du football professionnel, se présentera lui aussi à la présidence de l’ASM. Les deux premiers à l’avoir rallié sont les deux anciens dirigeants, Adel Soukni et Hatem Zbidi. Adel Soukni a occupé par le passé les postes de vice-président et président de la section football. Quant à Hatem Zbidi, il était premier vice-président du dernier bureau directeur outre qu’il s’est occupé pendant plusieurs années de la section tennis.
Se sont joints dernièrement à la liste d’Ahmed Ben Youssef l’ancien président du comité des supporters, Faouzi Ouelati, Slah Bouchoucha et Hassine Ben Hassine, anciens présidents de la section football et le trésorier Moez Gharbi : «Notre camp n’est pas contre l’idée d’une liste unique. Toutefois, Ahmed Ben Youssef tient à se présenter aux élections en tant que président. Nous nous réunirons avec Taoufik Ben Nsib à la fin de cette semaine. Nous sommes d’accord avec lui sur les principaux amendements à l’exception du rallongement du mandat de deux à quatre ans. Nous proposons d’amender les statuts permettant au président en exercice de pouvoir briguer deux autres mandats de deux ans», nous a confié Hatem Zbidi.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire