A 18 ans, il a choisi d’endosser le maillot de son pays d’origine, la Tunisie, lui qui compte 12 sélections sous les couleurs de la France. Il est si motivé d’honorer les couleurs tunisiennes qu’il se dépense sans compter. Un jeune au talent certain qui a faim de football, sans compter sa générosité à chaque fois qu’il foule le terrain.

Testé positif au covid-19 jeudi dernier, Hannibal Mejbri a été guéri deux jours après. Aussitôt testé négatif au covid samedi, le joueur s’est envolé le jour même pour le Cameroun pour rejoindre dans la soirée le lieu de retraite de la sélection à Limbé. Arrivé tard la nuit, il a pris part, le lendemain, à la deuxième séance d’entraînement des «Aigles de Carthage» en prévision de leur premier match de la CAN, cet après-midi face au Mali. Mejbri est le troisième joueur de la liste des 28 convoqués pour la CAN à être contaminé par le covid après Youssef Msakni et Seifeddine Jaziri. Si Mejbri et Jaziri ont pu rejoindre à temps le groupe en prévision du match de cet après-midi, ce n’était pas le cas de Youssef Msakni qui n’a été autorisé par les autorités qataries de quitter Doha qu’avant-hier.  Cela dit, les contaminations au covid-19 n’ont pas, au final, eu raison du groupe de Mondher Kebaïer. Et c’est tant mieux. Une seule absence à cause du covid, c’est chose insignifiante. Toutefois, Mohamed Dräger, pas totalement rétabli de sa blessure contractée lors de la finale de la Coupe arabe des nations disputée contre l’Algérie, est annoncé forfait pour le match inaugural contre le Mali.

Il sera plus utile… d’entrée…

L’absence de Dräger ne devra pas poser problème d’autant que Mejbri est là pour prêter main forte à ses coéquipiers. C’est un jeune qui a faim de football. On l’a vu quitter le terrain pas vraiment content en demi-finale de la Coupe arabe contre l’Egypte, car il avait envie de jouer encore. A notre humble avis, Mejbri sera plus utile tout à l’heure contre le Mali en étant titulaire. Car un joueur qui prend la peine de s’envoler pour le Cameroun le jour même où il a été testé négatif au covid, s’entraîner le lendemain avec ses coéquipiers alors qu’il était arrivé la veille tard dans la nuit : il n’y a rien à dire, ce joueur a faim de football. Et même s’il ne connaît pas trop l’Afrique, son abattage sur le terrain sera son arme de défense lors des duels musclés avec les Maliens.     

A 18 ans, Hannibal Mejbri a choisi d’endosser le maillot de son pays d’origine, la Tunisie, lui qui compte 12 sélections sous les couleurs de la France, dans les catégories des moins de 16 ans et de 17 ans. Il est si motivé d’honorer les couleurs tunisiennes qu’il se dépense sans compter. Un jeune au talent certain qu’il faut lancer sans crainte dans le bain africain.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire