Par ces temps de froid, de nombreux foyers ont recours aux moyens de chauffage traditionnels, notamment dans les quartiers populaires. Ils utilisent soit le brasero (kanoun)  ou le chauffage à pétrole ou à gaz. Or, il faut ventiler les pièces afin d’éviter le risque d’être intoxiqué au monoxyde de carbone (CO). Sauf que ce réflexe est loin d’être automatique dans de nombreux foyers où les fenêtres restent fermées afin de préserver la chaleur. Malgré les appels à la prudence du ministère de la Santé, chaque année, plusieurs personnes décèdent suite à l’inhalation du monoxyde de  carbone qui est consécutive à une mauvaise utilisation des moyens de chauffage traditionnels. Une campagne de sensibilisation axée sur l’affichage dans les espaces publics, la distribution de prospectus  et la diffusion régulière de spots de sensibilisation devrait être organisée tout au long de la saison hivernale afin de limiter ces accidents domestiques qui sont souvent dramatiques.

  • Pourquoi | Anticiper…

    Au lieu de traiter leurs affaires rapidement et «battre le fer pendant qu’il est chaud», l…
  • Pourquoi | La Steg et nous…

    Comme publié, chaque jour, dans les quotidiens, la prochaine facture d’électricité et de g…
  • Pourquoi: On aura tout vu !

    On n’a pas le temps de s’ennuyer. Chaque jour apporte du nouveau dans notre quotidien. En …
Charger plus d'articles
Charger plus par Imen Haouari
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire