Sortie du film Streams de Mehdy Hmili sur nos écrans, une histoire poignante, audacieuse et qui fait fi des conventions jusque-là connues dans notre cinéma.

Sur nos écrans depuis le 19 de ce mois, «Streams», le film de Mehdy Hmili, est un long métrage qui nous prouve que nous détenons là un cinéaste confirmé  de par son langage cinématographique, mais aussi de par la particularité de sa narration, de sa photographie, de sa musique et de par l’énergie de ses acteurs. Peu importe si certains parlent d’une certaine lenteur au milieu du film, mais, à notre sens, le rythme du montage est très entraînant dans sa respiration… On ne décolle pas de ce film de deux heures, au milieu ! Le réalisateur maîtrise son sujet, mais aussi le rythme et la manière de filmer ses personnages à tel point qu’on les a constamment «au front». En tant qu’expérience visuelle et sonore, le film réussit son pari à nous habiter par son mood âpre et poignant. La musique, aussi, habite le film considérablement et c’était un risque pris par Mehdy Hmili… Le risque de tout y noyer, mais là aussi la distribution de la bande sonore sur les points de montage a fait que cette musique contribue à l’écriture plus qu’elle ne la souligne.

Un film techniquement réussi. Il est important de noter cet aspect parce que les cinéastes sont appelés à élever le goût ou le niveau du goût technique de cette nouvelle génération de jeunes Tunisiens qui s’empressent de prendre un ticket. Notons que ce film a fait sa première mondiale en compétition officielle de la section «Cineasti Del Presenti» au prestigieux Locarno Film Festival dans sa 74e édition

Audacieux, le film «Streams» de Mehdy Hmili ! Une audace assumée avec l’espièglerie d’un adolescent courageux qui habite encore dans le cœur de ce réalisateur de 35 ans. Et Mehdy Hmili se met réellement à nu pour nous raconter cette histoire qui semble inspirée de son propre vécu.

Au commencement était le rêve ! Le rêve d’un adolescent, évoluant dans un club local, de devenir une star de football. Mais le destin en a décidé autrement ! Après un drame qui conduit injustement sa mère en prison, le jeune se trouve en proie à la drogue et entame une descente aux enfers. Une descente cruelle dans un monde violent et avec son copain, ils se retrouvent à faire les sales besognes d’un mafieux. Le film est produit par Yol Film House et Moufida Fdhila avec pour principaux acteurs Afef Ben Mahmoud-Iheb Bouyahya et Zaza.

Un récit autobiographique raconté avec beaucoup de courage et de pugnacité. Un récit qui fait fi de toutes les retenues imposées jusque-là par le cinéma tunisien. Tendre, arrogant, lacérant, iconoclaste et violent tant au niveau du geste que de la parole, nous pensons que c’est le film qui exprime le mieux le «personnage» mais aussi le réalisateur Mehdy Hmili. Une histoire tunisienne, un drame social, d’accord ! Mais dans sa réalisation, le film «a du chien» et réussit à nous transmettre des émotions, des émotions issues d’une société en pleine décadence qui est capable de vous provoquer la chute des anges en un rien de temps.

L’acteur Iheb Bouyahya est un jeune qu’on découvre pour la première fois dans «Streams». Un rôle où l’acteur est appelé à entrer dans la tête du personnage et de se fondre dans les méandres de ses émotions en accompagnant son évolution dans le film. Bref, il ne s’agit pas d’interpréter ou de jouer. Il s’agit d’acter et de nous convaincre par l’évolution du personnage… Là aussi, nous avons le projet d’un jeune talent d’acteur.

Charger plus d'articles
Charger plus par Salem Trabelsi
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire