Une bonne dose d’humilité, voilà ce qui pourrait faire pencher la balance en faveur du Maroc et du Sénégal.

Le Sénégal va-t-il aborder son 8es de finale face aux Requins Bleus du Cap-Vert avec plus d’interrogations que de certitudes? Sans être unanimes, les puristes sont d’accord sur le fait que si les Sénégalais veulent s’inscrire dans la durée, ils devront élever leur niveau de jeu, cet après-midi, face au Cap-Vert, un onze ambitieux,  une fois seulement en huitièmes et en quart de finale, lors de l’édition de 2013. Candidat pour le titre, le Sénégal de Sadio Mané, finaliste de la phase finale de la CAN à deux reprises (2002 et 2019), doit donc dès aujourd’hui exprimer tout son potentiel pour passer. Pour l’un des favoris de cette CAN, c’est une obligation. L’obligation de soigner le collectif de l’équipe et de concrétiser surtout les occasions de buts. En clair, sur le terrain, ce qui compte, c’est l’engagement et la tenue d’ensemble, 90’ durant. Tenus en échec récemment dans le groupe B par les Flammes du Malawi, les Lions de la Teranga sont passés proches de la punition, en raison d’un penalty accordé, puis refusé aux Malawites après intervention de la VAR. Aux Kalidou Koulibaly, Bouna Sarr, Edouard Mendy & co de retenir la leçon afin de ne pas reproduire les mêmes erreurs et se mettre en difficulté face à un adversaire du Cap-Vert qui a tout à gagner et rien à perdre !

Les Lions de l’Atlas : chasser en meute !

Quelques heures plus tard, l’autre huitième de finale d’aujourd’hui mettra aux prises les Flammes du Malawi aux Lions de l’Atlas, une sélection marocaine à la recherche du temps perdu, son unique titre continental datant de 1976. Classé parmi les meilleurs 3e  au sein d’un groupe difficile, le Malawi compte, quant à lui, rebondir en cette phase à élimination directe, et pourquoi pas jouer un vilain tour au Maroc, classé en tête d’un groupe C qui a vu les Black Stars du Ghana déchanter et sortir par la petite porte. Ce faisant, si le Maroc de Vahid Halilhodžić part avec les faveurs des pronostics, face à une sélection qui a atteint, pour la première fois de son histoire, cette deuxième phase de la compétition, le challenge est double pour les Lions de l’Atlas : passer aux ¼ et, surtout, faire oublier aux supporters la déception de 2019. Du côté du Stade Ahmadou-Ahidjo de Yaoundé, les Chérifiens savent ce qu’ils leur reste à faire pour «prendre le quart».

Le programme

17h00 : Sénégal- Cap Vert. Stade omnisports de Bafoussam (BeIN Sports 1)

20h00 : Maroc – Malawi. Stade Ahmadou-Ahidjo de Yaoundé (BeIN Sports 1)

Charger plus d'articles
Charger plus par Khaled KHOUINI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire