En ces temps difficiles, mais même auparavant, plusieurs personnes, surtout la gent féminine, se tournaient vers la fripe pour acquérir des vêtements, des chaussures, etc. Il y a même des connaisseurs qui arrivaient parfois à dénicher des pièces de valeur. Il n’y a rien à y redire.

Mais acheter des produits cosmétiques (parfums, rouges à lèvres, etc.) relève de l’imprudence, pis, de l’inconscience. Car ces derniers ne sont pas issus de la fripe, mais sont fabriqués dans des laboratoires clandestins et souvent, pour ne pas dire toujours, contiennent des composés toxiques. Alors, attention!

T.B.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire