On retient notre souffle et on fait des prières pour que les choses se passent bien, du moins sans trop de dégâts. En effet, depuis hier lundi, une délégation du FMI est dans nos murs et est en train d’éplucher les dossiers présentés par la partie tunisienne. Et quand on dit éplucher, nous sommes encore loin de la réalité. Car, si le FMI veut bien nous aider à sortir de cette spirale, il n’est pas prêt à sortir son chéquier tant qu’il ne sera pas convaincu des arguments présentés par la partie tunisienne. Toutefois, nous sommes sûrs que les dossiers présentés sont bien ficelés. Croisons les doigts.

T.B.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire