Entre l’Espérance et l’Etoile, la rivalité, l’enthousiasme et la rage de vaincre sont toujours au rendez-vous, même dans un match amical. Que dire alors d’un bras de fer comptant pour la Ligue des champions ?

D’habitude, la composition des quatre membres d’une poule donne d’emblée deux favoris qui finissent, le clair du temps, par l’emporter. Mais cette fois-ci, il semble que les deux places qualificatives concernent trois sérieux candidats : l’EST, l’ESS et le CRB. Rappelons que ce dernier n’est autre que le champion d’Algérie en titre lors des deux dernières saisons (2020 et 2021). Chose qui rehausse davantage l’intérêt accordé par les spécialistes à cette poule, où les places qualificatives seront âprement disputées et où chaque point aura son pesant d’or. Au terme de la deuxième journée jouée samedi dernier, on peut d’ores et déjà dire que le plus grand bénéficiaire est le club «sang et or» après sa victoire expéditive (4-0) contre les Botswanais et le précieux nul (1-1) arraché à Alger devant le CRB, samedi dernier.

Mais du côté du parc «B», on est persuadé que l’Espérance est encore loin d’avoir pris option, quant à la qualification au prochain tour.

Un classico prometteur

Et si l’Espérance était parvenue à défendre, toutes griffes dehors, son leadership à Alger, elle devra agir de même cet après-midi, à Radès, contre l’ESS, dans le cadre de la troisième journée. Ce sera donc pour le compte d’un classico prometteur, dont l’issue finale intéresse énormément les deux représentants du football tunisien.Dans l’éventualité d’une victoire, l’Espérance compromettrait sérieusement les chances de l’Etoile, surtout en cas de victoire du CRB face à Jwaneng Galaxy.

Mais en cas de coup d’éclat des Sahéliens, les cartes seront redistribuées et on devra attendra le retour de cette étape qui sera alors marquée d’un suspense à couper le souffle. Les protégés de Radhi Jaïdi sont parfaitement conscients de la délicatesse de leur mission, qui consiste à assener un coup handicapant à l’un de ses deux concurrents dans la course à la qualification.

Afin de traduire ce souhait en une réalité palpable, il va falloir mettre de son côté toutes les conditions de réussite dans ce duel à double enjeu pour l’équipe de Bab Souika: le leadership et le prestige qui priment toujours entre l’EST et l’ESS.

Aujourd’hui, Jaïdi a besoin de tout son potentiel humain pour s’imposer devant les Sahéliens.

Mais une fois de plus, l’Espérance évoluera sans Hamdou El Houni, son meilleur attaquant.

Victime d’une blessure contractée à Alger, l’international libyen sautera ce match. Pour le remplacer, Jaïdi pourra compter sur les services de deux joueurs en ballottage : Rached Arfaoui et FaroukMimouni. Il en sera de même en ce qui concerne le poste du deuxième défenseur axial qui épaulera l’Algérien Mohamed Amine Touggay, Héni Amamou, et éventuellement le revenant, Mohamed Ali Yaâcoubi. Dans tous les cas de figure, la formation espérantiste ne sera pas la même que celle de samedi dernier.

Charger plus d'articles
Charger plus par Amor Baccar
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire