• Déjà 106 Tunisiens bloqués en Ukraine ont atterri, hier, à l’aéroport Tunis-Carthage, dans le cadre du pont aérien ordonné par le Président de la République en vue d’évacuer nos compatriotes désirant rentrer en Tunisie
• Les vols de rapatriement se poursuivront dans les prochains jours et un groupe de diplomates tunisiens sont sur les frontières roumaines et polonaises pour organiser les opérations d’évacuation

Hier, mardi 1er mars, ils  étaient 106 Tunisiens évacués d’Ukraine à atterrir, tôt le matin, à l’aéroport Tunis-Carthage. Il s’agit, en effet, du premier contingent des Tunisiens bloqués en Ukraine à rejoindre la Tunisie dans le cadre de la concrétisation du pont aérien militaire et civil annoncé par le ministère des Affaires étrangères et confirmé par la présidence de la République. Hier, Mohamed Trabelsi, directeur de la diplomatie publique et de l’information au ministère des Affaires étrangères, a indiqué que les Tunisiens de retour à la mère patrie ont été accueillis par Othmane Jerandi, ministre des Affaires étrangères, en présence des familles de ces derniers et des cadres du ministère.

«Les opérations d’évacuation des Tunisiens qui ont réussi à rejoindre les frontières roumaines se sont déroulées sous la supervision des cadres du ministère», a-t-il ajouté.

Rappelons que les autorités tunisiennes ont procédé à la mise en place des «listes des Tunisiens résidant en  Pologne et en  Roumanie dans le but de préparer la logistique nécessaire à leur évacuation».

Le ministre des Affaires étrangères, tout en reconnaissant que plusieurs parmi les Tunisiens qui sont parvenus à entrer sur  le territoire roumain ont rencontré de grandes difficultés en parcourant des dizaines de km à pied, assure en soulignant : «Des diplomates tunisiens sont présents actuellement au niveau des frontières pour accueillir les Tunisiens évacués d’Ukraine et les aider».

En outre, l’on apprend que les vols d’évacuation se  poursuivront pour rapatrier les Tunisiens qui veulent rentrer au pays. Et l’on s’attendait, hier, mardi 1er mars, à ce que le deuxième contingent des Tunisiens rapatriés arrive dans la soirée ou au plus tard aujourd’hui, mercredi 2 mars. Faut-il souligner que la mobilisation générale en vue de venir en aide aux Tunisiens bloqués en Ukraine désireux de rentrer chez eux s’inscrit dans la volonté et l’attachement communs à «ne jamais laisser tomber les Tunisiens où qu’ils soient», comme l’a souligné Walid Hajjem, conseiller auprès du Président de la République, dans une déclaration à la TV nationale, précisant, notamment,  que le Président  de la République «suit de près l’évolution de la situation en Ukraine». Il est à relever, sur un autre plan, que les appels de détresse lancés, lundi 28 février dernier, par Tarak Aloui, président de l’Association des Tunisiens en Ukraine, ont été entendus par les autorités  tunisiennes dans la mesure où au total 300 Tunisiens ont pu être évacués.

crédit photo : © Abdelfattah BELAID
Charger plus d'articles
Charger plus par Abdelkrim DERMECH
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire