Contre l’EST, les Cabistes ont de nouveau montré leurs limites…

Cela dure maintenant un bon bout de temps. Et plus on avance dans la compétition, plus les faiblesses se multiplient. Après trois défaites successives contre l’USBG, l’UST et l’ESHS, voilà que le CAB perd face à l’EST. Un revers cuisant qui donne à réfléchir sur l’avenir du Club nordiste. Certes, le score est humiliant (4 à 0), mais ce qui est encore plus désolant, c’est cette incapacité à produire une prestation honorable, digne d’une équipe qui figure parmi l’élite. Le CAB n’est plus ce club qui a longtemps offert à ses fans du beau spectacle et des sensations fortes. Il est désormais très quelconque à l’image de ses joueurs. Avant-hier, au stade Hamadi-Agrebi à Radès, ces derniers ont montré leurs limites sur le double plan tactique et technique. On a vu des «Jaune et Noir» errer comme une âme en peine dans l’aire de jeu, dépassés par les événements devant une EST égale à elle-même sans plus. Ce qui est grave, c’est que cette situation n’est pas nouvelle, elle traîne depuis de longues saisons sans qu’on ait trouvé la moindre solution.

Prévisible

Et si, lors des derniers exercices, le CAB possédait encore des joueurs de qualité qui ont réussi à sauver les meubles, aujourd’hui il est vidé de sa substance et semble se diriger tout droit dans l’impasse. Est-ce normal que, pendant 90 mn, l’on ne puisse pas créer une seule occasion de but devant les bois gardés par Ben Mustapha qui a passé une après-midi tranquille. On a tort dans les milieux sportifs à Bizerte de blâmer les joueurs. Il faudrait plutôt pointer du doigt les responsables qui n’ont pas su gérer les affaires du club comme il se doit.    

Mais là, il s’agit d’un vaste débat qu’on ne daigne pas ouvrir pour plusieurs raisons. On refuse d’entendre la vérité et encore moins de l’écouter sérieusement. Le waterloo face à l’EST n’est donc pas une surprise. C’était attendu ! On n’a pas l’intention d’enfoncer davantage le CAB, mais au mieux on attire l’attention des responsables de ce qui peut attendre les Bizertins d’ici à la fin de la saison… Dans l’immédiat, il faut se concentrer sur le match de ce dimanche au Stade 15-Octobre contre le CSHL. Un match aux grandes répercussions au classement et qui permettra en cas de victoire de pouvoir jouer le play-out.

Charger plus d'articles
Charger plus par Bechir SIFAOUI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire