Dr Mabrouk Haj Salem, médecin généraliste et distributeur officiel de spiruline en Tunisie, ne tarit pas d’éloges sur cet aliment, véritable substitut ou complément alimentaire au quotidien. En tant que distributeur officiel, il livre les secrets de cet aliment hors du commun.


La spiruline est une algue bleue microscopique (cyanobactérie) croissant dans les eaux saumâtres comme le Lac Tchad ou les eaux du Mexique et de la Chine. Dr Mabrouk Haj Salem nous révèle l’origine et l’histoire de cette plante prodigieuse aux propriétés nutritives très riches : « La spiruline est un produit découvert au Lac Tchad durant la période de famine. Des chercheurs ont trouvé des tribus qui sont en bonne santé et qui n’ont pas de problème de famine ni d’alimentation. Au contraire d’une autre tribu qui vit à l’opposé avec une famine sévère. Des éléments verts collectés au niveau du Lac et séchés permettent de compléter leur alimentation. C’est une algue, mais aussi une bactérie qu’on appelle aujourd’hui spiruline de couleur bleue ». Le complément alimentaire 100 % naturel à base de spiruline est « le cheval de bataille » de Dr Haj Salem. Le produit phare qu’il commercialise est cultivé dans un milieu enrichi en eau de mer. Le travail méticuleux de l’entreprise avec laquelle il collabore se fait dans des bassins à Mahdia, « On utilise l’eau de mer riche en oligo-éléments afin d’en avoir davantage dans la spiruline finale. Ainsi, des étapes d’essorage et de séchage sont intégrées du côté d’El Alia à Mahdia », poursuit-il. Très riche en nutriments, la spiruline est largement utilisée en fonction des personnes. Pour les sportifs, un complément alimentaire à base de spiruline possède une action stimulante et tonifiante pour l’organisme, redonne de l’énergie et de la vitalité et diminue la sensation de fatigue. Il fournit plus d’oxygène pour l’organisme et favorise la formation de la masse musculaire et a un effet anti-inflammatoire et antioxydant puissant. Pour les personnes actives, elle procure une action tonifiante et redonne vitalité et bien-être au quotidien. Pour les personnes âgées, la spiruline limite les carences nutritionnelles et lutte contre les radicaux libres. La spiruline est riche en éléments nutritionnels indispensables à la mère et au futur bébé. En effet, la spiruline enrichie en fer est recommandée pour les femmes enceintes, allaitantes et les anémies. Pour les végétariens, elle est source de protéines végétales assimilables aux vitamines et minéraux indispensables à un bon équilibre alimentaire. Dans la panoplie des produits proposés il y en a un à base de concentré de phycocyanine qui agit comme un anti-inflammatoire naturel, stimule le système immunitaire, antiallergique naturel, favorise l’oxygénation du sang, un antioxydant puissant. On a, ensuite, épilogué sur les vertus et les bienfaits de la spiruline avant de connaître les objectifs et les motivations de Dr Haj Salem.

 Un de ses objectifs est de développer la spiruline sur le marché national et international, où il y a beaucoup de travail à faire, en pensant à l’Algérie, la Libye et le Moyen-Orient. Il parle finalement de trois autres projets en matière de culture d’olives et ses feuilles qui aident à lutter contre l’hypertension et le diabète. En plus des traitements médicamenteux, la spiruline est un concentré de phycocyanine qui aide à renforcer les défenses naturelles. « C’est un anti-inflammatoire, antioxydant. Il est utilisé par les sportifs, par ceux qui sont atteints de cancer, de maladies auto-immunes ».

 Chasser les préjugés et le scepticisme

Les médecins ne sont pas toujours au courant de ce qui se passe au niveau des plantes avec la phytothérapie. Dans les facultés de médecine, il y a des cours en la matière, « ça commence à bouger », il y a une pression des malades envers les médecins pour trouver des remèdes infaillibles. « Croire à la présence de tout ce contenu dans une algue reste du domaine de la théorie même pour le médecin». La spiruline peut arrêter la multiplication des cellules cancéreuses selon certaines doses. L’or bleu est un complément naturel, « il faut vulgariser et être scientifique ». De nombreux superlatifs ne sont pas admis par la population qui reste sceptique et réticente. Pourtant, la spiruline agit même en tant que coupe-faim, sur la satiété lorsqu’on prend une dose une demi-heure avant les repas. Elle envoie des influx nerveux, il y a beaucoup d’effets dans la spiruline qui sont mésestimés. Le corps a des besoins que la spiruline apporte et comble en manquant de viande ou de calcium fer ou zinc, il y a des oligo-éléments qu’on retrouve pour booster le corps et relancer le métabolisme du corps.

 Du reste, la classification de la spiruline est délicate selon Dr Haj Salem : « Dire que la spiruline est un produit Bio, c’est trop dire. Toutefois, il y a une partie d’aspect Bio qu’on travaille selon des recommandations et des normes spécifiques avec une culture dans des bassins mais cela est onéreux ».

Très riche en protéines et source d’oxydants

Suite aux révélations sur l’origine de la spiruline, notre interlocuteur développe à propos de ses propriétés caractéristiques : « La chlorophylle de couleur verte subsiste également dans ce Lac (Tchad). Cette bactérie vit entre le règne animal avec la membrane phytoplasmique et végétal avec la chlorophylle. Il paraît que la spiruline est à l’origine de la présence de la vie sur terre depuis des milliards d’années. Elle consomme du CO² et transmet de l’oxygène. L’oxygénation de la terre résulte de la spiruline. La spiruline est très riche en protéines de l’ordre de 70%. L’autosuffisance en matière de protéines est remplie grâce à la spiruline. Elle est très riche en oligoéléments et en antioxydants. Le recours aux antioxydants permet de créer des barrières aux pesticides qu’on ingurgite dans les aliments et les problèmes de santé pour éviter le passage des cellules aux tumeurs. Les cellules en état de stress ne se transforment pas en cellules cancéreuses et ainsi on peut réduire le risque cancéreux ». Hormis la spiruline, il y a la vitamine E ou les produits à base d’huile d’olive qui sont sources d’antioxydants. L’aquaculture dans des bassins permet de cultiver la spiruline dans de bonnes conditions hydrologiques, de température et d’éclairage pour un bon Ph dans les bassins.

Le niveau de prix de la spiruline est très large. Il y a de la spiruline à 10 dollars le kilo et une autre bien plus chère à 200 dollars. « Les recommandations des associations de médecins de France encouragent et conseillent la consommation de la spiruline française et non importée ». Il faut entendre par là que la consommation de spiruline produite en Tunisie pour les autochtones est vivement recommandée pour « éviter les risques d’importation de spiruline contaminée ».

 Eliminer les facteurs de risques

La concentration en métaux lourds est le premier facteur de risque qu’il faut éliminer pour produire une spiruline fiable et conforme aux normes et de bonne qualité. Dr Haj Salem développe : « La spiruline dans le corps humain enlève les métaux lourds, mais lorsqu’elle est présente dans un bassin contenant des métaux lourds, elle les concentre et devient nocive pour le corps humain. Ce qui va à double tranchant ». Lorsque la culture et les eaux ne sont pas contrôlées, lorsqu’on n’a pas un contrôle strict, surtout si l’eau est contaminée, on produit de la spiruline nocive. Le deuxième risque a trait à la méthode de séchage d’après notre interlocuteur : « Lorsqu’on dépasse un certain degré de séchage, on va détruire les acides aminées, les enzymes et les antioxydants ». Au niveau de la certification, il assure que la législation connaît des avancées avec une réglementation en cours d’élaboration depuis une dizaine d’années, et qu’il y a un contrôle au moins sur les systèmes de distribution, dont les grossistes. Le produit importé est soumis à un cahier des charges, ce qui n’est pas encore le cas des produits locaux qui doivent être soumis à des exigences pour éliminer les produits susceptibles d’être de mauvaise qualité. 

Après El Alia (Mahdia), Métouia (Gabès) sera la seconde ville phare de la spiruline en Tunisie. Cependant, l’absence de données en matière de consommation de  spiruline en Tunisie, le retard des avancées sur le plan législatif, financier et bancaire causent du tort à l’essor de la spiruline locale.

 Un produit encore méconnu

La faible consommation de spiruline en Tunisie s’explique par l’assimilation toute récente de la notion de « Bio ». Toutefois, avec la pandémie de la Covid-19, il y a eu un retour aux sources. Les gens cherchent des produits naturels, puisque les médicaments ne guérissent pas de cette maladie émergente. « Ils se sont tournés vers le zinc, la vitamine D, certains oligoéléments. En attendant, en médecine, on ne dispose pas de traitement contre les virus, hormis les bactéries ou les champignons. Pour agir contre la grippe, l’hépatite ou le sida, il n’y a que le vaccin, mais pas de traitement». Les raisons du fiasco en Tunisie ont trait à l’ignorance de cette vitamine « par plus de 90% des médecins et des pharmaciens en Tunisie ». A ce sujet, il faut signaler qu’on n’enseigne pas des cours sur les compléments alimentaires et les plantes en Tunisie.

 Immunité renforcée

«L’intérêt de la spiruline, c’est qu’elle est un immunomodulateur. Elle transmet l’immunité qui permet de stimuler la production de globules blancs. Ainsi, on peut s’armer contre les virus et leur multiplication. On améliore l’immunité de la personne grâce à la spiruline et on bloque l’action des virus». C’est un aliment à part entière, selon Dr Haj Salem : «On peut consommer quotidiennement de la spiruline, toute l’année et à vie». Seule demeure la question du coût, selon les moyens de la personne. Ce n’est pas un produit remboursable par l’assurance maladie, jusqu’à ce jour. A ce titre, l’option des cures périodiques est souvent préconisée. On peut la consommer sans modération, allant jusqu’à 80 grammes par jour pour les sportifs de haut niveau par exemple. « La seule prudence qu’il faut observer, c’est en cas d’insuffisance rénale parce que la spiruline est un concentré de protéines. Lorsque le médecin supprime la consommation de viande pour son patient». La spiruline peut être fournie sans prescription médicale, parce que les malades atteints de pathologies lourdes connaissent, généralement, les précautions à prendre. Seules de petites proportions d’individus, comme ceux, qui ont des excès en fer, doivent se soumettre à certaines précautions. Hormis eux, toute la population peut en consommer librement et sans crainte. A tous les âges, à partir de six mois, la femme enceinte du quatrième mois de grossesse jusqu’à l’accouchement et après une période d’allaitement. Au niveau des rares réactions allergiques suite à la prise de spiruline, il faut savoir que c’est un aliment comme un autre par comparaison avec les pistaches ou le chocolat qui suscitent des allergies. « C’est un antiallergique, mais cela n’élimine pas une éventuelle allergie».

Dr Mabrouk Haj Salem, médecin généraliste, est également un ancien directeur pour l’enregistrement et la commercialisation des médicaments en Tunisie, dans une filiale représentant un groupe pharmaceutique jordanien dénommé « El Hikma ». Une centaine de médicaments sont commercialisés en Tunisie, dont certains sont efficaces contre le cancer. Fait étonnant ou pas, la spiruline permet de prévenir contre les radiations nucléaires et le développement du cancer, comme en témoigne une expérience réalisée à Tchernobyl (Ukraine) à la fin des années 1980 après « la catastrophe de Tchernobyl », comme le souligne  Dr Haj Salem. Selon la fréquence d’utilisation et le besoin de la personne, ce médecin recommande une consommation de spiruline en sachets, en comprimés, en sirop ou en pommade. Cette vitamine est préconisée pour les étudiants en période de stress, avant les échéances des examens. La spiruline est un cocktail miracle. Cela ne s’arrête pas là. Dans son projet de recherche, il y a plusieurs algues, comme la chlorelle, recommandée, pour détoxifier le corps humain. Prendre de la chlorelle permet en plus de dépolluer l’organisme des toxines et des métaux lourds, grâce à son action détoxifiante. Une perspective enrichissante.

*Ouvrage fondamental sur la spiruline: «L’algue bleue de santé et de préventions » de Dr Jean-Louis Vidalo. 

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Salem Kechiche
Charger plus dans Magazine La Presse

Laisser un commentaire