Le tourisme tunisien se dote  d’un nouvel outil  technologique, jusque-là négligé ou tout au moins ignoré, une application personnalisée qui montre tout ce que le visiteur, touriste ou  tunisien, a besoin pour découvrir la Médina, le centre-ville et les côtes de Carthage. Le projet a été développé par «Swiss contact» dans le cadre du programme «Tounès wijhetouna», financé par l’Union européenne et la Coopération tuniso-allemande (BMZ-GIZ).

Devant un parterre d’invités composé de professionnels du secteur privé, d’artisans, de restaurateurs, d’hôteliers, apparemment curieux, et de journalistes spécialisés, en présence des cadres et du directeur général de l’Office national du tourisme tunisien (Ontt), les responsables à l’origine des deux applications, en l’occurrence Vladimir Rojanski, attaché de coopération à la délégation de l’UE, José Manuel Froehling, chef du projet «promotion du tourisme durable» à la GIZ et Yves Matthijs, directeur de «Swiss contact» en Tunisie, ont présenté les atouts de ce nouveau produit, proposant plus de 300 références touristiques des deux régions de Tunis et de Carthage. Du côté tunisien, Mouna Mathlouthi Ghliss, directrice générale de la Coopération internationale, représentant le tourisme et l’artisanat, a ouvert la séance, close par Nizar Slimane, directeur général de l’Ontt.

Personnalisables et interactives, ces applications permettent d’effectuer des visites connues et moins connues ou carrément oubliées par d’autres guides, cet outil permet, également, de découvrir et comprendre l’histoire et le patrimoine de la cité ou banalement de chercher un endroit où se restaurer, un magasin pour faire du shopping ou encore de découvrir une adresse d’un site, une maison d’hôtes, un hôtel, ces lieux n’auront plus de secret, une fois l’application installée.

Visites et découvertes

L’avantage de ces applis est de pouvoir préparer son itinéraire à l’avance, découvrir ou revisiter les sites archéologiques de Carthage ou les endroits au riche patrimoine de la Médina de Tunis, tels que les mosquées, les tourbas, les souks, les ruelles ou les maisons historiques.

Présentant dans ses détails la culture, les sites historiques et des artisans reconnus, ces applis s’inscrivent dans un tourisme durable qui constitue l’avenir du tourisme dans le pays.

Ces applis renferment des trésors d’informations techniques sur les sites traités, on ne dénombre pas moins de 303 points d’intérêt touristique, parmi lesquels 100 pour l’appli Guide Tunis Médina et 203 pour Tunis Carthage City Guide, 74 sites historiques et culturels; 130 restaurants, cafés, gargotes et lieux de sorties recommandés, 22 maisons d’hôtes et établissements de charme, 60 endroits d’activités ludiques, de sport et de shopping et 17 services d’utilités dans la Médina.

Contribuer au développement durable

Les responsables du programme n’ont pas manqué de présenter l’objet et le but de «Tounès wijhetouna» qui appuie la diversification du tourisme, le développement de l’artisanat et la valorisation du patrimoine. Ce programme s’élève à 51 millions d’euros, cofinancé par l’UE, sur une durée de 6 ans (2019-2025). Il a pour objectif de contribuer au développement durable et inclusif de la Tunisie en créant des synergies entre les secteurs du tourisme, de l’artisanat, des produits du terroir et du patrimoine culturel, il vise la réalisation de quatre produits phares, à savoir l’adaptation de l’environnement administratif et réglementaire et des mécanismes d’appui aux exigence de la diversification du produit touristique, le développement de nouveaux produits éco-touristiques, culturels, des produits du terroir et de nouvelles destinations régionales, tel que les filières agroalimentaires ou artisanales ou encore du patrimoine culturel et de promotion touristique, l’amélioration de la compétitivité du secteur de l’artisanat afin d’assurer une montée en gamme des produits et de développer l’accès aux marchés et la valorisation touristique du patrimoine culturel tunisien.

H.H.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire